Colonel Sara Boury Gning, directeur EASSA : « L'ampleur du problème est énorme en ce qui concerne des victimes dans les rangs de l’armée »


En collaboration avec le comité international de la Croix-Rouge (CICR), le directeur de l’école d’application du service de santé des armées se réjouit de l’introduction dans les modules de formation des militaires « Protection des soins de santé en situation de conflit armé-Droits et devoirs du personnel de santé ». 

Recevant la cheffe régionale du CICR, le Colonel Sara Boury Gning salue l’initiative d’insérer ce programme dans le cours d’application. « C’est une demande du CICR qui avait sollicité l'autorité. Et l’année suivante, en 2019, l’état-major a autorisé l’introduction de ce module dans les formations de toutes les écoles de formation militaire ».

« Le soutien santé est synonyme de sécurisation de l’opération militaire. Le militaire qui doit s’engager, doit avoir la certitude qu’en cas de blessure, il doit être sûr d’un soutien santé capable de restaurer sa santé » fait savoir le directeur de l’école qui révèle que « l’ampleur du problème est énorme en ce qui concerne des victimes dans les rangs de l’armée », conclut l’officier.  
Jeudi 24 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :