Boulimie foncière à la MSAE : les accaparements de terrains par Babacar Ngom (directeur de la mutuelle) dénoncés, sa tête réclamée et l’inertie du ministre Samba Ndiobène Ka regrettée…


Voulant initialement tenir un sit-in au niveau de son siège à la rue 6, la Mutuelle de santé des agents de l’État, après la notification préfectorale, a finalement tenu un point au siège du Cusems.

La Mutuelle de santé des Agents de l’État dit connaître de graves problèmes de gouvernance du fait de la violation des dispositions législatives et réglementaires régissant les mutuelles de santé, mais aussi du détournement de ses missions, du blocage dans le fonctionnement et de malversations dans la gestion des fonds.

Regrettant les abus de Babacar Ngom, directeur exécutif de la mutuelle qui a épuisé son mandat depuis mai 2019, les adhérents représentés par Abdoul Maliky Bousso, dénoncent « une gouvernance désastreuse orchestrée par le directeur lui-même.

Selon le collectif, cette transgression se caractérise par une course effrénée vers l'achat de terrains entachée d'irrégularités manifestes et sans aucune autorisation préalable des instances habilitées conformément aux textes règlementaires. Mais aussi, un dépassement dans les autorisations de dépenses avec entre autres, le cas édifiant des fonds décaissés pour la construction du siège de la MSAE.

Le collectif des adhérents de la mutuelle pointant du doigt la gestion calamiteuse de Babacar Ngom, le directeur exécutif sortant et de son bureau, interpelle le ministre de la justice, celui de l’équité territoriale particulièrement qui ne réagit toujours pas après de multiples interpellations des adhérents de la mutuelle des agents de santé pour que Babacar Ngom arrête ses agissements.

Le collectif annonce des pétitions sur toute l’étendue du territoire pour avoir le maximum de voix au niveau des autres entités de la mutuelle pour réclamer la tête de celui qu’il qualifie d’illégitime. Il est demandé aussi qu’un bureau provisoire puisse être mis en place pour piloter la structure provisoirement en attendant l’organisation d’une assemblée générale élective.
Mercredi 29 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :