Attentats de Bamako en 2015 : Peine de mort contre deux accusés.


Attentats de Bamako en 2015 : Peine de mort contre deux accusés.
Au Mali, s’est ouvert ce mardi 27 octobre le procès des attentats de la Terasse et de l’Hotel Radisson Blu de Bamako, en 2015. Deux accusés étaient devant la barre de la Cour d’assises anti-terroriste, Fawaz Ould Ahmed et Sadou Chaka. Ils sont poursuivis pour « détention d’armes en lien avec une entreprise terroriste », « association de malfaiteurs », « financement du terrorisme » et « complicité d’assassinat ». 

Le procès qui a duré deux jours a livré sa vérité ce mercredi 28 octobre. Les deux accusés ont été reconnus coupables de tous les chefs d’accusation et ont été condamnés à la peine de mort et à verser 10 millions d’amende. Un verdict qui épouse le requisitoire du ministère public.

Alors qu’il était annoncé parmi les djihadistes libérés début octobre par Bamako dans l’échange de prisonniers avec le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, le mauritanien Fawaz Ould Ahmed ou Ibrahim 10 était le principal de ce procès pour avoir lui-même mené l’une des attaques et superviser l’autre.

Au prétoire, le djihadiste n’a eu aucun remord. Pour l’attaque de la Terasse, il dit l'avoir mené en réponse aux caricatures de Charlie Hebdo. Dans la même lignée, il regrette d’avoir raté des membres de l’équipage d’Air France qui séjournait au Radisson lors de l’attentat du 20 novembre 2015 qui a fait 20 morts.

Alors qu’il séjournait à l’hôtel Radisson Blu, le cadre sénégalais Assane Sall est tombé nez à nez avec les assaillants qui passaient au peigne fin l’hôtel à la recherche de cibles. Il sera leur troisième victime. 
Mercredi 28 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :