Attaque "Saleh" contre Me Mame Adama Guèye / Macky défendu par son directeur de cabinet politique : Que cherche t’il?


Depuis quelques temps, Me Mame Adama Guèye ne rate aucune occasion pour mettre au pilori le président de la République . 
Le dernier en date serait le rapport du président aux conclusions des assises nationales, qu’il aurait trahi. C’est vrai, ces conclusions ne constituent pas un dogme. C’est juste la lecture d’une situation et, ce que ça appelle à un moment déterminé de notre histoire. 
Vouloir apprécier ce qui se fait maintenant en fonction des conclusions des assises, c’est méconnaître complètement le cours de l’histoire. 
Il s’est passé beaucoup de choses entre les assises et maintenant. Le principal axe de ses conclusions était constitué par la nature des institutions en plus des éléments de la charte de bonne gouvernance. Sur les institutions, le référendum de 2016 a tranché le débat en faveur de la réserve émise à l’époque par le président. C’est vrai qu’il ne reconnaît pas les résultats du référendum, ce qui atteste du degré de respect à nos institutions et du mépris auquel il tient notre peuple.
Comment comprendre qu’on fasse d’un document adopté par un cénacle de représentants de partis, mouvements et personnalités (même Wade y avait été convié) une alternative à une charte constitutionnelle validée par le suffrage universel. C’est s’opposer à la volonté populaire, que de vouloir opposer le président aux assises nationales qui non seulement n’étaient pas l’émanation de la volonté populaire mais en plus non sanctionnée par cette même volonté populaire. 
Alors que cherche t-il ?  
Certainement à se construire une personnalité politique , pensant que ,s’il cible le président, il pourrait apparaître comme son alter égo. 
S’offrir à l’opposition comme instrument secondaire, à leur solde , pour tenter d’affaiblir le président. Et éventuellement, en tirer des dividendes politiques par une acceptation dans leur cénacle, ce qu’une représentativité politique ne peut pas lui offrir. 
Ce qui, pourrait donner l’illusion d’une existence politique et d’être parmi ceux qui "comptent" . 
S’il veut vraiment exister politiquement, il n’a qu’à se souvenir des leçons de Rennes. Peut être que ça pourrait l’inspirer positivement et certainement, le ramener à la raison. 
La notoriété politique se construit lentement, patiemment, en collant au peuple. 
Ça ne saurait être l’affaire de ceux qui , ont attendu d’aller à la retraite pour se rendre compte qu’ils ont un peuple qui vit des difficultés. 
On grandit avec!!!

Mahmoud Saleh 
Mardi 29 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :