Albert Diène (Capitaine du Jaraaf) : « On a été évacué du stade à bord de Pick-up de la police… »

Quelques heures après les échauffourées qui ont eu lieu au stade Alboury Ndiaye de Louga, au cours d'une partie de football entre le Ndiambour et Jaraaf (21ème journée de L1), le capitaine des médinois, Albert Lamane Diène (24 ans), s’est confié à Dakaractu. Revenant sur cet épisode traumatisant, il explique comment ils ont été sauvés d’un lynchage, par les forces de l’ordre…


« On peut dire que c’était un match sous tension puisque tout au long de la partie… »

En venant sur la pelouse des Lougatois, les protèges de Cheikh Guèye ne s'imaginaient pas qu’ils allaient jouer bien plus qu’un simple match de football. Le numéro 7 de témoigner : « Vu que nous étions sur le terrain, il y a eu beaucoup d’incidents qui se sont produits dehors et qui nous ont échappé. On peut dire que c’était un match sous tension puisque tout au long de la partie nous étions confrontés à des jets de projectiles. Tout s’est enflammé lorsque l’arbitre a sifflé le penalty, les supporters se sont mis à nous jeter des cailloux. Mais, en tant que professionnels nous sommes restés concentrés sur le match et les trois points qu’il fallait prendre… Même lorsque le coach a été touché à la mi-temps, on l'a su quelques minutes plus tard car nous étions déjà dans le vestiaire. »

« À la fin du match la situation a complètement dégénéré… »

D’après lui : « Il y avait clairement penalty sur l’action litigieuse. Le joueur du Ndiambour avait le bras décollé au moment où j’ai tiré. C’est par la suite qu’il a tenté de faire croire à l’arbitre qu’il avait le bras collé au corps, mais ce n’était pas le cas… À la fin du match la situation a complètement dégénéré. Les jets de pierre venaient de partout, certains de mes coéquipiers ont réussi à rejoindre les vestiaires, d’autres sont restés bloqués sur la pelouse pendant un moment. D’ailleurs des dirigeants du Jaraaf ont été blessés et un des arbitres a reçu une pierre à la tête. »

Face au drame qui pouvait se produire à tout instant, il aura fallu le courage des forces de l’ordre pour éviter le pire, vu la situation qu’il y avait dehors...
 
Mardi 10 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :