Abba Sané, président de la presse locale de Kolda sur l’affaire Adja N’diaye : « Aujourd’hui, nous sommes tous des « Adja ». Y’en a marre ! Je suis totalement indigné par une telle barbarie… »


À la suite de l’agression de la camerawoman de Dakaractu par la police dans l'exercice de sa profession, la presse locale de Kolda a tenu à marquer sa solidarité par l'entremise de won président, Abba Sané. 

« Aujourd’hui, nous sommes tous des Adja. Y’en a marre !   Je suis totalement indigné de cet acte car nul n’est à l’abri d’une telle barbarie.  Si cette affaire-là n’est pas sanctionnée, ça va se reproduire. Ce genre d’actions ignobles ne doit plus prospérer dans notre pays. Que les gens sachent qu’avec notre plume on sert aussi ce pays… » 

Dans la foulée, il avance : « on a été tous surpris par cette affaire-là car on pensait que ce genre d’incidents n’arriveraient plus. Le Sénégal a atteint un stade de démocratie reconnu par tout le monde, basé sur la liberté d’expression. Cela m’a étonné quand j’ai vu les images, je me suis demandé dans quel pays sommes-nous véritablement. La police a toujours travaillé avec la presse avec harmonie. On peut porter la tenue pour faire respecter la loi, mais nul n’est au-dessus de la loi. C’est dommage que notre consœur ait fait les frais d’une telle violence dans l'exercice de son métier. On ne doit plus cautionner de tels actes qui font reculer la démocratie. Nous sommes solidaires à Adja et lui souhaitons prompt rétablissement. » 
Mercredi 30 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :