ALINAR NDIAYE, RESPONSABLE SUXXALI SOPI : « Le problème, ce n’est pas Wade, c’est Karim. S’il cherche le combat, il l’aura »

Réponse du berger à la bergère ! Après le communiqué de Wade faisant état du constat de la démission de fait du Pds d’Oumar Sarr, l’ancien karimiste Alinar Ndiaye est monté sur ses grands chevaux pour porter la réplique. Il accuse directement Karim Wade d’être derrière le communiqué attribué à son père. Dès lors, il l’invite à prendre son courage à deux mains et à descendre sur le terrain à visage découvert. Et s’il cherche le combat, il l’aura.


L’alliance Suxxali Sopi est « solidaire d’Oumar Sarr à 100% ». Ainsi, pour Alinar Ndiaye, « que Karim Wade et ses alliés soient logiques et conséquents avec eux-mêmes, en excluant tous ceux qui sont dans le mouvement ». En effet pour eux, c’est Karim et ses affidés qui sont derrière le communiqué attribué à Abdoulaye Wade excluant Oumar Sarr. 

 

« Au niveau de l’alliance Suxxali Sopi, nous n’avons aucun problème avec Abdoulaye Wade. Nous lui vouons un grand respect. C’est un père pour nous », a déclaré d’emblée Alinar Ndiaye. 

 

Qui pointe un doigt accusateur sur Karim Wade : « le problème, ce n’est pas Abdoulaye Wade. Le problème, c’est Karim qui continue son combat pour récupérer le parti. C’est lui qui est derrière ce communiqué. Il n’y a que la signature qui est de Wade, pas plus. Tout le monde sait qu’aujourd’hui, Abdoulaye Wade ne peut même pas tuer une mouche. Et il mérite autre chose que d’être mêlé à ces intrigues de bas étage ». 

 

« Karim Wade doit prendre son courage à deux mains et combattre à visage découvert. Qu’il arrête de se cacher derrière son père » 

 

Très remonté contre Wade-fils, Alinar Ndiaye, qui a pourtant porté tous ses combats, l’accuse de vouloir à tout prix s’emparer du Pds, quitte à sacrifier ceux qui ont tout donné au parti, en mettant en avant des néo-libéraux. « Il veut prendre le parti, en faisant la promotion de gens qui n’ont aucune capacité, aucune compétence. Il est en train de sacrifier toutes les personnes qui se sont battues pour son père, pour lui, pour le Pds. Il est en train de persécuter tout le monde », martèle-t-il. 

 

Aussi, invite-t-il Karim à leur faire face directement. « Karim Wade doit prendre son courage à deux mains et combattre à visage découvert. Qu’il arrête de se cacher derrière son père », dit-il. En tout cas, de leur côté, ils sont prêts pour l’épreuve de force. « Nous allons nous battre. Et le moment venu, on saura. S’il cherche le combat, il l’aura. Nous irons jusqu’au bout de notre combat », prévient-il. 

 

« Aujourd’hui, s’ils y a des gens qui courent derrière Macky Sall, c’est eux » 

 

Revenant sur la teneur du communiqué du secrétaire général national du Pds, Alinar Ndiaye le démonte point par point. « Ils parlent de participation de Oumar Sarr au dialogue national. Mais participer au dialogue national n’est pas un délit », fait-il remarquer. 

 

Et d’ajouter que comme une ironie du sort, « Wade a rencontré Macky Sall récemment. Et après, ils ont fait un communiqué conjoint disant entre autres que le Pds va aller au dialogue ». 

Pour lui, « aujourd’hui, s’il y a des gens qui courent derrière Macky Sall, c’est eux ». 

Eux qui, précise-t-il, sont allés au Front de résistance national, « mais ont eu un problème de préséance », entre Doudou Wade et Bara Guèye. 

S’agissant de l’organisation de tournées par leur mouvement, pour Alinar Ndiaye, la réussite de celles-ci est « la preuve que l’alliance Suxxali Sopi est une réalité sur le terrain ». 

Partout, soutient l’ancien Karimiste, « des pans entiers du parti » viennent vers eux, « parce qu’ils ne sont pas d’accord avec ce que Karim est en train de faire au Pds ». 

 

Pour lui Karim et Cie pensaient que leur mouvement allait être mort-né. « C’est ce succès-là qui lui fait peur et qui explique cette réaction », affirme Aly Nar Ndiaye. 

 

« C’est Abdoulaye Wade et Karim Wade qui les ont violés en premier, avec la mise en place du nouveau secrétariat national, qui est illégal » 

 

Pour le reproche que Wade leur fait d’avoir ouvert une permanence, sa réponse ne tarde pas. « Cela n’est pas nouveau dans le parti. Il y a des mouvements du parti qui ont leur permanence. Étant un mouvement, c’est très normal qu’on ait notre permanence, pour pouvoir recevoir, rencontrer des gens qui partagent le même combat que nous ». 

 

Enfin, le responsable libéral ne veut pas entendre parler de violation des textes du Pds. Et pour cause, il soutient que c’est comme le voleur qui crie au voleur : « s’agissant de la violation des textes du parti, tout le monde sait que c’est Abdoulaye Wade et Karim Wade qui les ont violés en premier, avec la mise en place du nouveau secrétariat national, qui est illégal ».

Samedi 23 Novembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :