Visite de champs communautaires scolaires : Serigne Mbaye Thiam profite de ses vacances pour sillonner le Saloum


Les champs communautaires scolaires sont désormais une réalité au Sénégal, notamment à  Foudiougne. En effet, le ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam s’est rendu ce jeudi 16 août dans le département, précisément dans les villages de Sadioga et Diantakhoune. Pour une première, il lui a été donné de constater de visu l’état d’avancé des « greniers scolaires. »

Après le retrait, en 2014, du Programme alimentaire mondial (PAM) qui accompagnait les  populations de la localité de Foudiougne en termes de nutrition . Les locaux ont décidé de prendre leur sort en main, à travers les « greniers  scolaires.» Afin de garantir non seulement une bonne alimentation aux élèves, mais surtout, de lutter contre la déperdition scolaire et les abandons précoces qui étaient fréquents dans la zone.

C’est un programme innovant, basé sur l’action citoyenne, volontariste et participative. En atteste les 7 champs communautaires scolaires se trouvant à Diantakhoune (4 champs de mil, un champ d’arachide, un champ de maïs et un champ de haricot) pour un total de 10 hectares exploités par les populations elles-mêmes. A cela s’ajoute un système de conservation, de rationalisation des récoltes et de collecte de denrées par les soins des parents d’élèves et d’accompagnateurs divers.

Le village de Sadioga, sis dans la commune de Djilor, a été également visité pour le ministre et sa délégation, un autre champ communautaire scolaire y est implanté sur une superficie de 6.5 hectares. Au-delà du volet socioéducatif, le projet des greniers scolaires entre en adéquation avec les aspirations du PSe notamment le développement et la promotion du capital humain.

Au total 25 écoles abritent des greniers scolaires, dont 10 qui disposent de champs communautaires. L’impact de ces « greniers scolaires » n’est pas négligeable, puisqu’à ce jour 3 430 élèves ont bénéficié de ces repas scolaires. De surcroit, il a été noté une nette amélioration du taux brut de scolarisation, de celui de rétention ainsi qu’une baisse du taux d’abandon scolaire.  
Vendredi 17 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :