Urgente réouverture de MediS Sénégal : L’Association des Travailleurs interpelle l’opinion internationale


Dans le cadre de la réouverture de MediS Sénégal, l’association syndicale de ladite entreprise s'est prononcée ce matin lors d’un point de presse au siège de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS). Ce point de presse s’inscrit dans la dynamique de la réouverture urgente de MediS Sénégal. Ces employés se sont réunis pour dénoncer une mauvaise gouvernance pharmaceutique, une précarité de la situation des employés et une rupture des médicaments.
 
Par ailleurs, Lamine Fall, secrétaire général adjoint de l’association des Travailleurs, représentant du SYNTICS (Syndicat des Travailleurs des Industriels Chimiques et Activités assimilées du Sénégal), dénonce le mutisme du chef de l’État face à ce problème. Il interpelle à cet effet, l’opinion pour que le ministre des finances et celui de la santé réagissent à la demande du chef de l’État qui, suite à l’apparition de la Covid-19 avait donné instruction au gouvernement, depuis le 21 Avril 2020 à prendre toutes les mesures nécessaires pour le redémarrage en urgence des activités de production de MediS Sénégal.

« Depuis plusieurs mois, les deux conventions qui matérialisent les mesures d’accompagnement de l’État du Sénégal à Medis préconisées par le chef de l’État sont en attente de signature au niveau des Ministères des Finances et de la Santé, bloquant ainsi la relance de l’entreprise », déclare le support de presse distribué lors de ce point de presse. Une attitude incompréhensible et inconcevable selon le syndicat des travailleurs par rapport à la volonté de souveraineté pharmaceutique, au programme de relance de l'Économie Nationale (PREN) et à la sauvegarde des emplois.
 
Il est important de souligner que MediS Sénégal était jusqu’à ce jour la seule usine pharmaceutique sénégalaise disposant d’un procédé complet de fabrication et de conditionnement de comprimés, de sirops et d’injectables, couvrant plusieurs domaines thérapeutiques et avec des prix accessibles à la population sénégalaise.
 
Pour finir, le délégué de l’Association syndicale des employés de MediS Sénégal interpelle le ministère des finances et de la santé pour signer les deux protocoles d’accord entre Medis et l’État du Sénégal pour permettre éventuellement à la direction générale de relancer les activités de l’entreprise. 
Lundi 22 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :