Ucad : Les étudiants au front pour réclamer la libération de leurs camarades Amadou Sow et Amadou Woury Barry.


Un mouvement d’humeur a été encore noté à l’avenue Cheikh Anta jonchée de pierres ce mercredi. La raison, ce sont les étudiants de l’université qui sont descendus au front pour montrer leur amertume. Ces potaches ne pouvant plus supporter l’incarcération de leurs camarades Amadou Sow et Amadou Woury Barry, ont décidé de perturber comme à l’accoutumée cette avenue très fréquentée. C’est ainsi que pendant des heures, les étudiants bloqués et contraints de rester dans l’enceinte de l’université lançaient des pierres en réponse aux lacrymogènes des policiers.  

Selon nos sources, ce sont des étudiants de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar qui ont créé une cellule  pour la libération Amadou Sow et d’Amadou Woury Barry. C’est donc cette cellule qui est descendue au front ce mercredi. 

Ces étudiants ont été arrêtés le 26 février dernier par des éléments de la sécurité du Coud qui les ont cueillis dans leur chambre et livré à la police du Point-E. Au départ, ils étaient 11 étudiants interpellés. Ils ont libéré 6, puis 3. Ils sont actuellement 2 qui sont toujours dans les liens de la prévention. Ces deux étudiants sont les coordonnateurs de Frapp de l’université qui ont été soupçonnés de préparer une grande manifestation à l’université avant le déclenchement de l’affaire Sonko.

Ainsi, d’autres sources sous-tendent que c’est la médiation du Khalife général des mourides qui a calmé les ardeurs des étudiants. Toutefois, ils n’excluent pas de descendre au front pour la libération de leurs membres...
Mercredi 24 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :