Tourisme sénégalais : les chiffres de Mame Mbaye Niang battus en brèche par le cabinet Africa Median Vision (AMV)

Quelques mois après la sortie de Mame Mbaye Niang défendant le volet Tourisme du Plan Sénégal émergent sur le plateau de France 24, le cabinet Africa Median Vision (AMV) bat en brèche les chiffres du ministre.

Ainsi, dans le document que voici, parvenu à Dakaractu ce mercredi, Séga Fall Mbodj dudit cabinet, qui a fini de réaliser « une étude mathématique » sur ce tourisme, apporte des précisions.


Tourisme sénégalais : les chiffres de Mame Mbaye Niang battus en brèche par le cabinet Africa Median Vision (AMV)
I. II. III. IV.
Définition..........................................................................................3 Le Sénégal.........................................................................................3 Analyse statistique du tourisme sénégalais....................................................4
Perspectives.......................................................................................11 Conclusion........................................................................................11 Encouragements.................................................................................11
SOMMAIRE
AFRICA MEDIAN VISION 2
I. DEFINITION
Le tourisme se définit par la curiosité de partir à la découverte de la culture et la civilisation de l’autre tout en satisfaisant des besoins de loisirs pour un séjour temporaire. C’est aussi un précurseur de développement d’un pays en impactant son économie dans les différentes activités de la filière touristique.
II. LE SENEGAL
Pays de l’Afrique de l’Ouest, le Sénégal est limité au nord par la Mauritanie, au sud par la Guinée Conakry et la Guinée Bissau, à l’est par le Mali et à l’ouest par l’Océan Atlantique. La Gambie forme une enclave dans le pays, pénétrant à plus de 300 km à l’intérieur des terres.
Le Sénégal a pour capitale Dakar, située sur l’étroite presqu’île du Cap Vert ; ce qui lui confère une position privilégiée à l’intersection des cultures africaines et européennes. La superficie est de 196 712 km2 abritant 15 256 346 habitants, c’est-à-dire une densité de 78 habitants au kilomètre carré.
Le tourisme représente 7% du PIB, le deuxième pourvoyeur de devises après la pêche et le deuxième secteur créateur d’emploi après l’agriculture. Les touristes ont tendance à visiter durant leur séjour : les îles de Gorée, Ngor, Madeleine, Yoff et Sine-Saloum, le lac rose, le monument de la renaissance, les mangroves, la petite côte (Saly), Cap Skiring, Toubacouta, domaines de Nianing, etc.
Île de Gorée
Île de Ngor
L’île de Gorée symbolise la mémoire de la traite négrière en Afrique et est reconnue comme patrimoine mondial par l’UNESCO.
Sur cette image par exemple, nous pouvons apercevoir la maison des esclaves, plus précisément la porte du « voyage sans retour » où les esclaves embarquaient à bord des navires européens pour l’Amérique.
« Ngor » signifie « Dignité ». Le charme de l’île de la dignité se trouve dans ses ruelles aux promenades hasardeuses et ses belles plages.
AFRICA MEDIAN VISION 3
Île de la Madeleine
Cette île est attractive par sa biodiversité.

Monument de la renaissance africaine
III. ANALYSE STATISTIQUE DU TOURISME SENEGALAIS
Dans cette partie, on s’intéresse au nombre de touristes internationaux arrivant au Sénégal et aux recettes issues de leurs dépenses. Une modélisation de ces 2 facteurs clés du tourisme apportera des informations intéressantes sur leur évolution au cours du temps et leur liaison. Au vue des recettes réalisées, on peut mettre en évidence la similarité du tourisme sénégalais à celui d’autres pays africains.
Les données sont disponibles de 1995 à 2015.
1. Nombre d’arrivées
C’est le nombre de touristes qui voyagent dans un pays autre que leur pays de résidence habituelle, mais à l'extérieur de leur environnement habituel, pour une période n'excédant pas 12 mois et dont le but principal de leur voyage est autre qu'une activité rémunérée à l'intérieur du pays visité.
Ce monument représente un homme, sa femme et leur enfant qui font face au soleil, symbolisant l’ouverture du continent au reste du monde.
AFRICA MEDIAN VISION 4
Depuis 1995, le Sénégal a accueilli en moyenne 646 458 touristes. Courbe d’évolution du nombre d’arrivées
On constate que le tourisme a atteint la barre des millions d’entrées touristiques en 2013 et 2015. La visualisation de cette courbe permet d’apporter des améliorations dans ce secteur en se focalisant sur les années où la tendance est baissière, par exemple 2002 et 2003.
Modélisation du nombre d’arrivées
Cela permet d’apporter des informations sur l’évolution future des entrées touristiques
:
comportement de la courbe d’évolution, prévisions à une année donnée, etc.
Soit
𝑋𝑡 le nombre d’arrivées à l’année t.
On veut expliquer le nombre d’arrivées à l’année t en fonction de celui des années précédentes.
Modèle : 𝑋𝑡 = 𝛼 + 𝛽𝑋𝑡−1 + 𝜀𝑡
Où α (constante) et β sont des paramètres du modèle, 𝜀𝑡 un bruit blanc.
Estimation des paramètres :

{𝛼̂ = 0,07547 𝛽̂ = 0,93772
Comme 𝛽̂ < 1, le processus est donc stationnaire.
AFRICA MEDIAN VISION 5
Qualité du modèle :
𝑅2 = 0,88Le modèle semble bon.
𝑎𝑗𝑢𝑠𝑡é
Le coefficient β est significatif : la p-valeur du test de nullité de β est 8,73 ∗ 10−10 < 0,05. Modèle prédictif : 𝑋̂𝑡 = 0,07547 + 0,93772 ∗ 𝑋𝑡−1
Prédictions :
On donne une estimation du nombre de touristes en 2018, 2019 et 2020.

Qu’en est-il de l’objectif du PSE : 3 millions de touristes en 2023 ?
La courbe d’évolution du nombre de touristes étant stationnaire, ses propriétés ne sont pas affectées par le temps. Le modèle défini ci-haut permet de prédire le nombre de touristes en 2023, avoisinant un million de touristes : le Sénégal accueillera entre 998 386 et 1 179 849 touristes. Donc atteindre cet objectif est ambitieux, mais demande beaucoup d’investissements et des études très approfondies pour des résultats plausibles et fiables.
Le tourisme est générateur d’économie, donc une étude des recettes s’impose.
 
Année
   
Nombre d’arrivées
 
2018
1 042 599
2019
1 053 136
2020
1 063 016
AFRICA MEDIAN VISION 6
2. Les rentrées
Les dépenses du tourisme international sont les dépenses effectuées par les visiteurs internationaux entrants, comprenant les paiements destinés aux transporteurs nationaux pour le transport international. Ces dépenses comprennent tout autre prépaiement effectué pour les biens et les services reçus dans le pays de destination. Elles peuvent également comprendre les dépenses effectuées par les visiteurs pour la journée, sauf quand celles-ci sont assez importantes pour justifier une classification séparée. Les données sont en dollars américains courants.
Depuis 1995, les touristes arrivant au Sénégal dépensent en moyenne 339,41 millions $US.
On note une hausse très nette des dépenses touristiques en 2007, avec un maximum de 637 millions $US atteint en 2008. Graphiquement, la croissance exponentielle de la courbe entre 2006 et 2008 montre que jusqu’à 2008, le Sénégal était une destination de rêve pour les touristes.
On va maintenant s’intéresser à l’évolution des rentrées en fonction du nombre d’arrivées, c’est- à-dire la liaison entre ces 2 facteurs.
Modèle linéaire : 𝑅𝐸𝑁𝑇𝑅𝐸𝐸𝑆 = 𝛾 + 𝛿 ∗ 𝑁𝐵_𝐴𝑅𝑅𝐼𝑉𝐸𝐸𝑆 + 𝜀 Où γ (constante) et δ sont des paramètres du modèle, ε un résidu. Estimation des paramètres :
{ 𝛾̂ = 2 0 , 4 3 𝛿̂ = 507,56
AFRICA MEDIAN VISION 7
Le paramètre γ désigne les rentrées en l’absence de touristes. Autrement dit, si le Sénégal n’accueille aucun touriste, les rentrées s’élèveront à 20,43 millions $US.
Qualité du modèle :
𝑅2 = 0,78Le modèle semble bon.
̂
𝑅𝐸𝑁𝑇𝑅𝐸𝐸𝑆 = 20,43 + 507,56 ∗ 𝑁𝐵
_𝐴𝑅𝑅𝐼𝑉𝐸𝐸𝑆
Prédictions :
A combien s’élèveront-elles les rentrées en 2023 ?
Le nombre de touristes attendus en 2023 se situe entre 998 386 et 1 179 849; ce qui correspondrait à une rentrée entre 396,84 et 749,61 millions $US. Si l’objectif du PSE sur les 3
𝑎𝑗𝑢𝑠𝑡é
Le coefficient δ est significatif : la p-valeur du test de nullité de β est 1,352 ∗ 10−7. Modèle de prédiction déduit :
 
Année
   
Nombre d’arrivées
   
RENTREES ($US)
 
2018
1 042 599
   
2019
1 053 136
   
2020
1 063 016
   
AFRICA MEDIAN VISION 8
millions de touristes est atteint en 2023, les rentrées seront plafonnées à 1 543,11 millions de $US.
3. Le Sénégal face à la concurrence
Considérons ces quelques africains : Afrique du Sud, Botswana, Maroc, Namibie, Algérie, Tunisie, Sénégal, Rwanda, Ghana, Bénin, Egypte, Mali, Nigéria, Cameroun et Côte d'Ivoire.
Rentrée moyenne (millions $US)
En se basant sur les rentrées, on va rassembler ces pays selon un critère de ressemblance défini au préalable. On cherche à ce que les pays regroupés au sein d’une même classe soient le plus semblables possibles tandis que les classes soient le plus dissemblables possibles.
AFRICA MEDIAN VISION 9
Combien de groupes à retenir ?
La courbe de décroissance des indices de niveau ci-dessous permet de répartir ces pays en 5 groupes pertinents.
Quels sont ces 5 groupes ?
Afrique du Sud
Egypte
Maroc Tunisie
Botswana, Namibie, Algérie, Sénégal, Rwanda, Ghana, Bénin, Mali, Nigéria, Cameroun et Côte d'Ivoire
Eclatement du groupe
Botswana Ghana
Algérie Rwanda - Bénin Mali Cameroun – Côte d’Ivoire
Namibie
Sénégal
Nigéria
AFRICA MEDIAN VISION 10
L’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte se distinguent par un fort potentiel des rentrées et constituent chacun un groupe. Les autres pays, parmi lesquels le Sénégal, ont un tourisme quasi-similaire. Un découpage plus fin rapproche le tourisme sénégalais de celui du Nigéria et de la Namibie.
Cette classification permet au Sénégal d’adapter son modèle touristique à l’égard de ces pays leaders dans ce domaine.
IV. PERSPECTIVES
Pour hisser le tourisme sénégalais au rang des leaders, il est nécessaire d’innover ce secteur. Pour ce faire, nous proposons :
o La mise en place d’une croisière ;
o L’inclusion du tourisme dans la diplomatie sénégalaise ;
o La négociation avec les « Tour Operator » pour relancer le tourisme ; o L’organisation de safari ;
o La création de nouveaux circuits touristiques ;
o L’organisation de salons touristiques.
Nous poursuivons cette étude approfondie que nous vous soumettrons ultérieurement.
Conclusion
A travers cette étude, nous pouvons apercevoir l’évolution du tourisme à travers le monde et son enjeu économique. Cela pourrait permettre à l’Etat du Sénégal de dynamiser davantage son secteur touristique et d’atteindre ses objectifs fixés dans le PSE.
Encouragements
Nous tenons, Monsieur le Ministre Mame Mbaye NIANG, à vous féliciter de cette nomination à la tête du ministère du tourisme et vous souhaiter une réussite totale dans l’entreprise de vos efforts. Nous restons à votre entière disposition pour une collaboration statistique et économique.

Mercredi 6 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :