Toglou (Diass) : Dangote Cement Senegal débourse 15 millions FCFA pour de nouvelles salles de cours au Lycée.


Le lycée de Toglou (Diass) étrennera dans quelques mois deux nouvelles salles de cours et un magasin. Les travaux ont été officiellement lancés le jeudi 17 juin par une importante délégation de Dangote Cement Senegal.  

L’initiative a été vivement saluée par le proviseur du lycée, Monsieur Mahmoud Salmane Sène qui, malgré l'accompagnement de l'État, n'a pas manqué de souligner comment le déficit de salles de cours combiné au sur effectif, affecte la mise en œuvre des emplois du temps ainsi que la qualité des apprentissages-enseignements. "C'est extrêmement difficile de jongler avec l'emploi du temps, nous sommes obligés de procéder à des réductions d'horaires. Donc les deux salles de classe que nous attendons pourraient nous soulager".  

"L'effectif total du lycée varie entre 900 et 1000 élèves. Malgré cela, nous avons de très bons résultats aux examens, avec plus de 80% au BFEM et 70% au baccalauréat", a-t-il fait remarquer avant de magnifier le soutien de Dangote Cement Senegal qui, selon lui, joue pleinement son rôle à travers la RSE.  

Mouhamadou Diouf, représentant du maire de Diass, salue l’action de Dangote Cement Senegal tout en insistant sur la stratégie mise en œuvre pour soutenir les communes. "Elle nous a réunis dans un comité où chacun a la latitude d’exprimer ses besoins et priorités. Et cette année, nous avons choisi un accompagnement dans le secteur de l’éducation. Nous ne pouvons que les remercier", a-t-il expliqué. 

Pour Ousmane Mbaye, Directeur administratif et financier de l’entreprise, l'éducation et la santé sont les deux principaux points dans son programme de RSE sur lesquels l’entreprise ne ménagera aucun effort pour venir en aide aux communautés hôtes. ‘’En matière de santé, par exemple, nous avons fait construire des maternités dans la commune de Pout et à Fouloum dans la commune de Mont Rolland. Un centre de santé est en cours de réalisation à Keur-Moussa", a-t-il indiqué.

Toujours selon Ousmane Mbaye, les élèves pourront apprendre dans ces nouvelles salles de classe avant la prochaine rentrée des classes si tout se passe bien et si l'entrepreneur respecte les délais. Le coût des deux projets (lycées de Toglou et de Diass) est estimé à 34 millions FCFA.        
Samedi 19 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :