SOS pour un étudiant atteint de surdité bilatérale : Le chef de village de Ndiéyène Sirakh lance un appel au chevet de Mbaye Diouf.


Les populations de la commune rurale de Ndiéyène Sirakh, avec à leur tête, le chef de village Moussa Sylla, n'en peuvent plus de regarder impuissant un de leurs fils se morfondre dans sa souffrance. Aussi ont-ils décidé de lancer un appel SOS aux autorités, aux bonnes volontés et en premier aux autorités pour leur venir en aide dans la prise en charge médicale de cet enfant malade.

En effet, orphelin de père et de mère, le jeune Mbaye Diouf est atteint d’une surdité bilatérale suite à une méningite qui l’a frappé alors qu'il était orienté au département d’anglais à l’université Gaston Berger. Une maladie qu’il a eu à traiter au niveau de l’hôpital Le Dantec, mais qui lui a malheureusement laissé les séquelles d’une surdité bilatérale.

C’était en 2013, année à laquelle il a décroché son Baccalauréat. Depuis, il vit avec cette infirmité qui l’empêche de poursuivre ses études même si, il est vrai, fait savoir le chef de village, un suivi médical a été assuré grâce à l’appui de bonnes volontés qui avaient répondu favorablement à leur premier appel.

De ceux-là, dit-il, la première Dame Marième Faye Sall qui, à deux reprises, lui a envoyé respectivement 1 500 000 francs Cfa et 1 000 000 de francs Cfa, soit 2 500 000 francs Cfa en plus des fonds récoltés à travers le groupe Whatshapp ouvert par ses camarades et les habitants de Ndiéyène Sirakh à cet effet. Aussi et pour l’heure, ils ne disposent que d’une enveloppe de 3 900 000 alors que les frais de son transfèrement en France ou au Maroc comme indiqué dans le rapport du médecin, nécessitent une enveloppe financière de 40.000.000 de francs Cfa. Des frais qui sont hors de portée de sa famille. Toutes raisons qui expliquent, dit le chef de village, cet appel à l’aide qu’ils lancent aux bonnes volontés en premier, le Président Macky Sall...
Dimanche 10 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :