Reportage / Accès universel à l’électricité : Pase Senelec montre son attachement au respect des normes environnementales dans l’exécution des projets de grande envergure.


L’extension des réseaux de transport et de distribution d’électricité au Sénégal et plus particulièrement la réalisation des grands projets sur l'ensemble du territoire, coïncident avec des exigences très fortes en matière de performances environnementales et sociales. Ainsi pour répondre à ces préoccupations, l’État du Sénégal, à travers le code de l’environnement et les textes associés, vise à protéger l’environnement en exigeant des promoteurs, une évaluation de l’impact environnemental de leurs projets durant tout le cycle de vie. Autrement dit de la conception, au démantèlement en passant par la réalisation et l’exploitation.
 
« Dans le cadre de leur exécution, tout projet et programme est soumis à une évaluation au respect des normes environnementales », a précisé Ass Tall Sarré, chargée de la division des installations des établissements classés à la direction de l’environnement et des établissements classés du ministère de l’environnement. Cependant, regrette toujours Ass Tall Sarré, « il arrive souvent que cette procédure soit reléguée au second plan par certaines entreprises dans l’exécution de certains projets de grande envergure. »
 
Au Sénégal, Senelec a lancé un vaste chantier de lignes de transport 225 KV sur toute l’étendue du territoire et s’est engagée dans un plan de développement du réseau de distribution entamé depuis 2013. Ainsi de nombreux programmes de modernisation, de renforcement et de densification des réseaux de distribution à Dakar et dans toutes les autres localités du pays. Ce qui nécessite la sensibilisation de tous les acteurs pour un parfait respect des normes environnementales et sociales dans le cadre de la mise en œuvre de ce vaste programme pour l’accès universel à l’électricité d’ici 2025. 
 
C’est dans ce cadre que Senelec a organisé les 23 et 24 Juin 2022 à Toubacouta, un atelier de sensibilisation, d’échanges et de partage sur les rôles et responsabilités des parties prenantes dans le cadre de la réalisation des projets de Senelec, avec ses partenaires de la direction de l’environnement et des établissements classés et de ses 14 divisions régionales de la direction des eaux et forêts, chasses et conservation des sols et de ses 14 inspecteurs régionaux et de la direction des aires marines communautaires protégées. Une rencontre qui a permis de proposer une batterie de mesures pour un meilleur respect des normes environnementales dans le cadre de la réalisation des projets de grande envergure de Senelec pour un accès universel et équitable à l’électricité dans la préservation de l’environnement…  
Jeudi 30 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :