Relance de l’industrie pharmaceutique : La France accorde un financement de 16,4 milliards de FCFA à l’État du Sénégal.


Ce financement de 25 millions d’euros, soit 16,4 milliards de francs CFA vient en appui au programme de relance de l’industrie pharmaceutique sénégalaise, à travers le projet MADIBA, pilier majeur de la stratégie de relance de l’industrie pharmaceutique. Le ministre sénégalais du plan et de la coopération,  Amadou Hott, qui présidait cet après-midi, la cérémonie de signature de cette convention de partenariat, a magnifié l’appui de la République française au Sénégal dans le secteur de la santé.

 « J’ai le plaisir, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, de procéder avec vous, à la signature de la convention de financement relative au Programme d’Appui à la relance de l’industrie pharmaceutique, pour un montant total de 25 millions d’euros, soit 16,4 milliards de FCFA, sous forme de prêt. Cet appui servira, principalement, à financer le projet MADIBA, pilier majeur de la stratégie de relance de l’industrie pharmaceutique. C’est l’occasion de magnifier l’appui de la France au Sénégal, dans ce secteur, notamment de l’AFD à l’Institut Pasteur de Dakar. En guise de rappel, l’AFD, a soutenu à travers un don la phase de développement du projet MADIBA, mais a également contribué au financement du nouveau projet de production de vaccins contre la fièvre jaune, par l’IPD, Africamaril », s’est réjoui le ministre Amadou Hott.

Venu prendre part à la rencontre, l’ambassadeur de la France au Sénégal, son excellence Philippe Lalliot s’est félicité de l’état de la coopération entre le Sénégal et la France et réitère la ferme volonté de la République française d’accompagner le gouvernement Sénégalais dans les secteurs porteurs de développement…
Jeudi 16 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :