Ramadan 2021: L’Arabie Saoudite fixe ses règles pour la Oumra et la prière à la Mecque.


L’Arabie Saoudite, à l’instar de toute la  communauté musulmane, prépare le mois sacré de Ramadan. Mais dans le contexte mondial caractérisé par les méfaits de la pandémie, les autorités saoudiennes ont pris des mesures pour éviter que les lieux saints de l’Islam ne favorisent des contaminations. Ainsi, est-il retenu qu’à partir du début du Ramadan, seuls les musulmans immunisés contre la Covid-19 seront autorisés à effectuer le pèlerinage de l'Oumra. Une décision des autorités saoudiennes révélée ce mardi 6 avril 2021, a appris Dakaractu.
 
Contrairement au Hajj (le grand pèlerinage), la Oumrah (petit pèlerinage), ne fait pas partie des 5 piliers de l’Islam. N’étant donc pas obligatoire, elle peut être effectuée à tout moment de l'année. C’est le cas au cours du mois sacré de Ramadan. Le ministère Saoudien du Hajj et de la Oumra a annoncé, à quelques jours du début dudit mois sacré, que trois catégories de personnes seraient considérées comme "immunisées" :  celles qui ont reçu deux doses du vaccin, celles qui ont reçu une seule dose au moins 14 jours auparavant et celles qui ont guéri du virus, ont annoncé nos confrères de The Guardian.
 
‘’Seules ces personnes pourront bénéficier d'un permis pour effectuer la Oumrah, ainsi que pour assister aux prières dans la Grande Mosquée de la ville sainte de La Mecque. Le ministère a ajouté que cette condition s'applique également à l'entrée dans la mosquée du Prophète dans la ville sainte de Médine. Et que cette politique entrerait en vigueur au début du Ramadan, mais il n'a pas précisé combien de temps elle durerait’’, renseigne ladite source.
 
Cette dernière indique que l’autorité saoudienne ‘’n'a pas non plus été précisé si cette politique, qui intervient dans un contexte de hausse des infections à coronavirus dans le royaume, serait étendue au hajj annuel plus tard cette année’’.
 
Relativement aux chiffres de la maladie, en terre Saoudienne, il a été signalé plus de 393 000 infections à coronavirus et 6 700 décès dus à la Covid-19. Pour venir à bout de cette maladie, le ministère de la Santé saoudien a déclaré, selon ladite source médiatique, avoir administré plus de 5 millions de vaccins contre le coronavirus, dans un pays qui compte plus de 34 millions d'habitants.
 
Il faut rappeler qu’au cours du mois de mars dernier, le roi Salman a remplacé Mohammad Benten, le ministre du Hajj. Et ce, quelques mois après que le royaume a accueilli le plus petit nombre de pèlerins pour le Hajj de l'histoire moderne en raison de la pandémie. Celui-ci a été relevé de ses fonctions et remplacé par Essam bin Saeed, selon un décret royal publié par l'agence officielle Saudi Press Agency.
 
Le royaume a accueilli le Hajj, fin juillet de l'année dernière. Seuls 10 000 résidents d'Arabie saoudite ont été autorisés à y prendre part, alors que 2,5 millions de musulmans du monde entier y ont participé en 2019. Pour l’heure, le nombre de pèlerins qui seront autorisés à effectuer le Hajj cette année, reste inconnu. Le journal pro-gouvernemental Okaz informe, cependant, que seuls les pèlerins vaccinés seront probablement autorisés cette année.
 
En octobre dernier, l'Arabie saoudite avait assoupli les restrictions liées au coronavirus en ouvrant la Grande Mosquée à la prière pour la première fois depuis sept mois et en reprenant en partie le pèlerinage de l'Oumra.
 
L'Oumra, attire habituellement des millions de musulmans du monde entier chaque année. Les autorités ont déclaré que ce Petit Pèlerinage serait autorisé à reprendre sa pleine capacité une fois que la menace de la pandémie se serait éloignée.
Mardi 6 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :