Problématique des abus sexuels : « La formation des enseignants est un élément fondamental dans cette procédure. » (Moussa Sow, AE)


Les enseignants de l’IA de Rufisque ont été en conclave pour aborder la problématique des abus et exploitations sexuels. Une manière d’aborder plusieurs aspects tournant autour de cette question qui est toujours d’actualité, même si des efforts ont été constatés ces dernières années, selon le directeur de projet de l’ONG Avenir de l’Enfance. «Il s’agit de renforcer les capacités de ces derniers car les enseignants sont des remparts dans le système de protection des droits de l’enfant. Il s’agit aussi d’attirer leur attention sur la particularité de cette problématique, aux regards des conséquences qu’elles peuvent engendrer… Quand les gens parlent c’est déjà un effort, car ces abus il faut les dénoncer », dira Moussa Sow.
Il est fondamental qu’on soit à l’écoute des victimes. Ce qu’il faut saluer, c’est que les victimes ont aujourd’hui le courage de parler, selon toujours M. Sow. La formation des enseignants est un élément fondamental dans cette procédure.
Selon Monsieur Ibrahima Faye, Inspecteur de l’Enseignement élémentaire à l’Inspection de Rufisque Commune, « dans l’éducation nous devons nous focaliser sur la centralité de l’enfant. Il faut tout faire pour que l’enfant soit dans des conditions d’évolution très sûres. L'enseignant est au début et à la fin de ce processus…. » Cette rencontre s’est tenue le 17 février à Rufisque.
Mercredi 17 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :