Nominations en conseil des ministres : La Cojer déplore le fait que " Kaolack ait payé un lourd tribut"


Le département de Kaolack aurait payé un lourd tribut lors des dernières nominations en conseil des ministres. Cet avis émane des membres de la Cojer départementale de Kaolack, qui ont fait face à la presse ce vendredi afin de manifester leur désaccord sur les mesures individuelles du président de la République. " Nous fustigeons une attitude qui s'est opérée contre le département de Kaolack, notamment au niveau du ministère du Renouveau urbain, de l'Habitat et du Cadre de Vie, qui véritablement a fait des aménagements qui n'arrangent pas le parti à Kaolack. Nous sommes à 7 mois des élections, et l'on se permet de prendre quelqu'un de Touba et de remplacer un maire qui fait beaucoup de choses dans sa commune et dans le département de Kaolack. À part Alexandre Ngom qui est le maire de Thiomby, il y a un autre élément qui déployait énormément de moyens pour permettre à l'Apr de gagner dans certains centres de vote, en l'occurrence Mr Idrissa Tall. Vous voyez ces choses ne son pas normales", a évoqué le coordinateur de la Cojer départementale, Yigo Sène.

Interrogé sur les conséquences de cette décision, le responsable de la Cojer de Kaolack de répondre en ces termes. " Sur le plan politique, c'est vraiment du jamais vu. Il ne s'agit pas de la sensibilité de ces deux personnes, il s'agit de toutes les sensibilités de Kaolack parce que la Cojer départementale est une structure transversale. Vous avez vu qu'on n'a même pas de permanence. Un parti dans un département comme Kaolack qui n'a même pas de permanence, mais c'est déplorable! Si à 10 mois des élections, on nous prend nos postes, nous n'avons pas de permanence et les jeunes n'ont absolument rien, vous voyez ce que cela fait", a-t-il regretté.

La Cojer départementale de Kaolack a ainsi fait cette sortie après les décisions du chef de l'État, nommant Monsieur Oumar Sow, Directeur général de l'urbanisme et de l'Architecture au ministère du Renouveau Urbain, de l'Habitat et du Cadre de Vie, en remplacement de Monsieur Alexandre Ngom. En ce qui concerne, le coordinateur du projet de construction des logements sociaux et de lutte contre les bidonvilles, Idrissa Tall, les jeunes déplorent un manque de considération de sa part et pointent du doigt le patron dudit département...
Vendredi 8 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :