Mouvement d’humeur : Le collectif citoyen Noo Lànkk, voit le jour !


Mouvement d’humeur : Le collectif citoyen Noo Lànkk, voit le jour !
Des mouvements sociaux et citoyens ont décidé de la mise en place du Collectif  citoyen Noo lànkk  (Non à la hausse des prix de l’électricité) suite à la hausse qu’ils estiment injustifiée des tarifs de l'électricité  et de l'arrestation de 09 Citoyens sénégalais qui manifestaient contre cette hausse.

Considérant que ces arrestations et cette détention de ces citoyens dévoués à la cause nationale sont injustes et arbitraires, le Collectif  citoyen Ñoo lànkk  lance une vive alerte  à la communauté nationale et internationale sur « les graves dérives dictatoriales en cours au Sénégal ».

 « L'État de droit n'est plus qu'une illusion dans le pays. Les libertés individuelles et collectives de nos concitoyens sont massacrées tous les jours par un régime qui use de la terreur et de la répression pour tenter d'étouffer les voix qui s'élèvent contre la gestion scandaleuse et calamiteuse du pays », déplorent-ils.

Dans cette optique, la marche contre la hausse du prix de l'électricité organisée le vendredi 29 novembre 2019 par des mouvements citoyens et politiques a interdite par le prefet et les forces de sécurité se sont mis en face de certains de ces citoyens pour les faire partir des alentours du palais. Depuis lors, huit parmi les manifestants sont, selon le collectif,  « injustement et arbitrairement privés de liberté et éparpillés  dans trois prisons à Dakar ».

Il s'agit du Camp pénal : Ousmane Sarr (Chambre 1), Fallou galass Seck dit Leuz (chambre 7), Guy Marius Sagna (Haute Sécurité)

De Rebeuss : Dr Babacar Diop (chambre 1 interné depuis hier à l'infirmerie), Malick Biaye (chambre 13)

De la prison du cap manuel : Pape Abdoulaye Touré (chambre 2),

Voilà cinq jours qu'ils ont entamé une grève de la faim sous le regard impitoyable des autorités judiciaires. Leur santé se dégrade de jour en jour. Le Collectif  citoyen NooLank tient le président Macky SALL pour responsable de tout ce qui arriverait à ces dignes patriotes dont la vie est aujourd'hui dangereusement menacée.

La liberté de manifestation est un droit inaliénable inscrit dans notre Constitution. Le collectif entend jouir de ce droit sans aucune restriction. Selon Noo Làank, « rien ne justifie l'arrestation et la détention de ces citoyens sénégalais, si ce n'est une volonté d'acharnement sur des jeunes qui refusent, courageusement et avec dignité, de courber l'échine face à la situation préoccupante que traverse le pays ».

Le Collectif  citoyen Ñoo lànkk  exige  la libération immédiate et inconditionnelle de tous les citoyens sénégalais injustement et arbitrairement arrêtés au cours de la marche contre la hausse du prix de l'électricité. Chaque jour passé en prison par ces jeunes est un pas de plus vers la dictature.

En définitive, le Collectif  citoyen NooLank réaffirme son   engagement à poursuivre, avec toutes les forces vives de la Nation, la lutte jusqu'à l'annulation de la mesure de hausse des prix de l'électricité. Ainsi, une grande marche est prévue comme première activité le 13 Décembre 2019.

 Signataires :

-AAR LI NU BOKK

_FRAPP

_SNP

_FDS

_Nittu Deug des valeurs

_Amnesty Sénégal

_Y en A marre

_ Générations des forces citoyennes

_Forum social sénégalais

_FNJ/ J.U.R.E

_UDPTS

_Gilets rouges

_mouvement taxawu sa reew
Vendredi 6 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :