Monsieur Idrissa Seck est une véritable catastrophe pour le Sénégal (Par Serge Malou)


Monsieur Idrissa Seck est une véritable catastrophe pour le Sénégal (Par Serge Malou)
Monsieur le président Idrissa Seck, si je peux m’exprimer en ces termes, a insulté le monde musulman et étalé ses insuffisances sur sa connaissance de l’histoire de l’islam. Il vient de démontrer à suffisance à la face du monde qu’il est un juif qui ignore la géopolitique.

L’islam est une religion qui n’a pas besoin ni d’être reconstituée ni d’être commentée. Si Monsieur Idrissa Seck se retrouve dans les fondements d’une autre religion, cela relève de son entière responsabilité. Mais, qu’il dispense les sénégalais de ses sermons qui ne font que semer le doute dans les esprits. Il y a des contradictions manifestes dans ses dires. Mr Seck dixit que Dieu dans le coran parle de Bakka mais pas de Makka. Ce qui est totalement faux. Dans la sourate Al Imran, verset 96, Allah swt utilise le « Bakka » pour désigner le lieu où se trouve la Kaba. C’est également le cas dans la sourate Ash-shoura verset 7. Allah soubahounatalla parle de la Mecque en évoquant la cité des mères.

Idrissa Seck évoque, par ailleurs, le conflit israélo-palestinien en le qualifiant de querelles de demi-frère. Ce qui est en déphasage avec la réalité des faits. Les tentions entre ces deux pays tirent son origine de la volonté de deux peuples d’occuper un même territoire aujourd’hui divisé entre l’Etat d’Israël et les territoires palestiniens (la Cisjordanie et la bande de Gaza). Il ne s’agit aucunement d’un conflit né d’une « querelle de demi-frères prophètes » car le prophète Mouhamed swt a été cité sur toutes les écritures anciennes torah, évangile.

Loin de s’arrêter là, l’ancien premier ministre affirme que les arabes sont des bédouins ; il oublie que les bédouins sont des nomades vivant de l’élevage des caprins, des ovins et des caprins principalement dans les desserts d’Arabie, de Syrie, du Sinaï et du Sahara. Cette population est principalement reconnaissable par ses dialectes, sa culture et sa sociale spécifique. Alors que les arabes sont une population qui partage d’abord une langue qui est l’arabe et une culture, réparties sur une vaste zone qui s’étend d’Oman à la Mauritanie ; cela comprend la majorité des habitants de la péninsule arabique c’est à dire le hijab (Médine, Mecque), du Magret.

Pire, Idy avance, également dans son argumentaire que Hagar, deuxième épouse du prophète Ibrahim est une juive. Ce qui est une pure aberration au regard de la Bible « Genèse 16, verset 3 » qui dixit « Et donc dix ans après qu’Abraham se fût établi au pays de Canaan, Sarai, femme d’Abraham, prit Hagar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à son mari Abraham》.

Enfin, le prêcheur autoproclamé assure que le prophète Jésus Christ est un rabbin juif. Or, le judaïsme rabbinique est issu du judaïsme pharisien après la destruction du second temple en 70 après Jésus christ. Il a, par la suite, été structuré entre le deuxième et le quatrième siècle de l’ère chrétienne, date à partir de laquelle il fut reconnu comme judaïsme. Autrement dit, Jésus n’est pas un rabbin juif.


Serge Malou
Responsable Politique APR Sicap LIberté
Coordonnateur National du mouvement SMS
Coordonnateur Adjoint CCR Sicap Liberté
Membre CCR Nationa
l
Mercredi 23 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :