Mohamed Niang : « Ce qui me liait à Serigne Béthio… Serigne Saliou a béni ma carrière »


« Serigne Saliou est l’élu de Serigne Touba », disent des fidèles mourides qui sont tombés sous le charme des belles mélodies des khassaïds entonnées par la suave voix de Mohamed Niang.

Rencontré dans la ville Sainte, il a accordé un entretien à Dakaractu. Un face à face qui lui a permis d’ouvrir son carnet secret qu’il gardait soigneusement. « Serigne Cheikh Saliou Mbacké m’a dit… j’ai été le premier à lui rendre un hommage à travers mes chants. Il m’a offert beaucoup de présents. Il m’a certifié que je suis sur la bonne voie et que je devais savoir que je travaillais pour Serigne Touba. Depuis lors, ma carrière est couronnée de succès », témoigne l’homme à la belle voix.

Parlant du guide spirituel des thiantacounes, il n’a pas hésité à répondre. Car dit-il, Cheikh Béthio c’est déjà mon sang. Il entrait en transe quand j’entonnais une chanson en l’honneur de Serigne Saliou. C’est une fierté pour moi! » Une fierté dont il aime parler et qu’il savoure bien.  

Dans cet entretien, il s’est prononcé sur l’affaire de la fille qui l’a accusé de vol et pour laquelle il a fait quelques jours de prison, le nouvel album de 11 titres et intitulé « adouna bi sorinala ». 

Pour le Magal, avec la scission des Thiantacounes, il précise que « je serai à Dianatoul Mahwa et je ferai une surprise à Serigne Saliou Thioune, car il incarne l’héritage légitime de Cheikh Béthio... »
Samedi 3 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :