Micro finance / Validation de la lettre de politique sectorielle : Zahra Iyane Thiam et Amadou Hott main dans la main pour redynamiser le secteur.


Dans un contexte marqué par les réformes budgétaires initiées par l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à travers la mise en branle des lettres de politique sectorielle et les documents de programmation pluriannuel des dépenses, le ministre de la micro finance et de l'économie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam et son homologue chargé de l'économie et du plan et de la coopération, Amadou Hott, ont officiellement validé et paraphé la lettre de politique sectorielle de développement (LPSD.) 
 
C'est ce vendredi matin, dans les locaux du building administratif de Dakar que s’est tenu cet atelier de validation nationale de la LSPD (2021-2025.) Près de 50 participants ont pris part à la cérémonie en qualité de représentants des différentes structures du ministère de la micro finance et de ses partenaires attitrés. 


Ce, suite à un profond diagnostic du secteur afin de cibler les manquements divers mais aussi renforcer les acquis. D’ailleurs, Zahra Iyane Thiam a souligné que : « L’opérationnalisation de ces orientations stratégiques permettra de réaliser l'accès durable de la majorité de la population à des services financiers et non financiers adaptés pour une contribution déterminante à une croissance économique forte et inclusive au Sénégal d'ici 2025. »
 
Le ministre de l’économie, Amadou Hott qui s’est félicité de la franche collaboration dira que « nous comptons sur la micro finance et l’économie solidaire qui demeurent de véritables sources de création d’emplois et d’inclusion sociale. À ce titre, elles devraient permettre d’atteindre les taux d’occupation des jeunes et des femmes, attendus respectivement à 25% et à 35% en 2023, au terme de la mise en œuvre du PAP2A. »
Vendredi 2 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :