Mamadou Salif Sow, secrétaire d’Etat aux droits humains : « La jeunesse est au cœur des priorités du gouvernement »


Le secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, chargé de la promotion des droits humains et de la bonne gouvernance réaffirme l’engagement du gouvernement en vers sa jeunesse.

« Notre pays a mis en place un ministère dédié exclusivement à la cause des jeunes, en vue notamment d’assurer la promotion sociale et économique des jeunes, mais aussi de leur donner les moyens de jouer pleinement leur rôle dans le développement du Sénégal. Notre pays, fortement attaché à la cause de la jeunesse, a toujours réservé une place de choix aux jeunes dans ses politiques publiques », a déclaré le secrétaire d’Etat, en présence des représentants du système des Nations-Unies.

Le secrétaire d’Etat a indiqué que le secteur de la jeunesse est au cœur des priorités et des actions du Gouvernement du Sénégal.

« Aussi bien sur le plan normatif, institutionnel, que stratégique, la jeunesse sénégalaise dispose d’outils qui lui permettent de mieux participer à la vie publique », a-t-il dit.

Le secrétaire d’Etat s’exprimait à l’occasion du 71ème anniversaire de la déclaration des Droits de l’Homme tenu ce 10 décembre 2019 à Dakar. Mamadou Salif Sow a rappelé que la jeunesse est aussi en première ligne lors des mobilisations populaires qui réclament des changements positifs et apportent de nouvelles idées et des solutions innovantes pour un monde meilleur.
« Et que promouvoir sa jeunesse, leur donner les moyens de mieux connaître leurs droits et de faire valoir ceux-ci apportera de nombreux bénéfices à l’échelle mondiale », a-t-il insisté.  
Selon lui, l’article 1er de la déclaration universelle des Droits de l’Homme qui dit : « Tous les hommes naissent libres et égaux en dignité et en droits » et de l’alinéa 2 de la déclaration « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation…… », met fin à la marginalisation des jeunes.

Le secrétaire d’Etat a appelé la jeunesse à être dynamique, et d’être présente dans les instances de décision pour contribuer efficacement au développement durable.  
Mercredi 11 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :