Licenciés depuis 2015 : Le collectif des 91 ex-travailleurs de la SAIPEM vilipende la multinationale et réclame ses droits.


En conférence de presse ce matin, le collectif des 91 agents licenciés de la multinationale SAIPEM dénonce ce qu'il considère comme une forfaiture qui leur est causée par la multinationale française.  Licenciés depuis 2015 sans motif valable,  selon le coordinateur du collectif Abass Diédhiou, le collectif réclame ses droits à  la multinationale. 

"Nous étions employés par la multinationale SAIPEM, mais en 2015, nos contrats ont été rompus unilatéralement, sans motif valable. Ce que nous déplorons. Nous avions saisi la justice en 2015 et depuis lors, le délibéré du tribunal sur cette affaire a été renvoyé trois fois. Ce qui nous inquiète", a confié le président du collectif des 91 licenciés de la multinationale SAIPEM. 

Abass Diédhiou de rappeler que l'entreprise doit près de cinq milliards de francs de dommages et intérêts à ses ex travailleurs, avant de déplorer le mutisme des autorités sénégalaises.

"Nous réclamons plus de cinq milliards de francs, en terme de dommages et intérêts à la multinationale. Et nous avons saisi toutes les autorités de la République, et même le président de la République est au courant de cette affaire, mais personne n'a jusque-là réagi sur ce dossier. Ce que nous déplorons, car nous sommes des citoyens sénégalais qui sont en train de subir une injustice", regrette Abass Diédhiou qui invite le chef de l'État à s'autossaisir sur ce dossier. 

Cependant nous sommes entrés en contact avec les autorités de l'entreprise en question, notre interlocuteur que nous avons joint au téléphone, nous a demandé de rappeler ultérieurement. Et plusieurs fois nous avons tenté d'entrer en contact avec l'entreprise concernée en vain...
Mardi 9 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :