Licenciements à VFS en pleine pandémie : Les travailleurs dénoncent une campagne injustement planifiée.


Les travailleurs de l’entreprise VFS Global (visa facilitation service), ont tenu aujourd'hui au siège du FRAPP, une conférence de presse (pour dénoncer le licenciement de 5 employés de VFS dont une femme enceinte. Un licenciement qui ne respecte pas le code du travail, selon l’administrateur du FRAPP Guy Marius Sagna. En plus de cela, le président de la République avait interpellé toutes les entreprises pour qu'elles ne  licencient pas leurs employés en période de pandémie.

En à croire le patron du Front anti-impérialiste populaire et panafricain, en plus de s'enrichir sur le dos des sénégalais, « cette entreprise indienne ne respecte pas les travailleurs sénégalais car les congés des employés sont passés de 24 jours à 18 jours, leurs salaires de 250 000 à moins de 40 % (moins de 40 000) ». En plus, les employés qui ont plus de 2 ans de service ne sont pas pris en compte par l'assurance.
 
Au regard de tous ces aspects cités plus haut, le leader du Frapp est déterminé à poursuivre avec ces travailleurs licenciés la procédure qu'il faut pour les rétablir dans leurs droits en interpellant les autorités sur les conditions que vivent ces citoyens Sénégalais.
Mardi 30 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :