LE DG DE L'OQSF RÉPOND À LAMINE LOUM : " Le Sénégal est loin de cette période où les tensions de trésorerie avaient conduit vers un plan imposé par Breton Woods '


En abordant certains sujets relatifs à l'économie Sénégalaise lors de sa dernière sortie médiatique, Mamadou Lamine Loum, ancien Premier ministre Sénégalais, n'a pas manqué de réveiller le réflexe du Directeur Général de l'Observatoire de Qualité des Services Financiers. Pour Habib Ndao qui a câblé Dakaractu, '' depuis 2012, le Président Macky Sall a imposé un professionnalisme accru dans la gestion des finances publiques. Des tensions de trésorerie conjoncturelles ne constituent pas en soi une fatalité car le budget dans son exécution peut faire face à un décalage entre les flux de recettes et dépenses. ''

Habib Ndao qui dit refuser de verser dans la polémique avec l'ancien argentier de l'État, par ailleurs  membre de  Bby, rappelle que ''' si  les caisses de l'État étaient  vides, il n'aurait pas été possible de payer les bourses avec un rappel sans compter que tous les 125.000 fonctionnaires  perçoivent leurs émoluments et ce de façon régulière ( je ne parle pas des vacataires) ''.  

Évoquant la dette intérieure, le Dg de l'Oqsf confie que '' tous les prestataires qui ont exécuté leur contrat sont en train d'être payés depuis début mai ''. Il en de même, dira-t-il pour ce qui concerne la campagne desLiions qui a été budgétisée et décaissée à plus de 7 milliards. Les cultivateurs ne se plaignent pas, ajoute Ndao avant de tempérer. '' À ce jour, seul la dette hospitalière est en suspens. ''

Habib Ndao  de conclure : '' Malgré le deuil avec la perte de mon épouse, je ne pouvais pas ne pas apporter des éclairages avec pour seul objectif de rassurer nos compatriotes que la tension de trésorerie existe dans toutes les économies en pleine croissance. ''
Lundi 4 Juin 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :