Invitation à la marche du mardi 22 mai : le démenti des étudiants de St-Louis au PDS


Par lettre en date du 19 mai 2018, le Pds, sous la plume de son leader Me Abdoulaye Wade, répondait favorablement à l’invitation supposément reçue de « la Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis pour participer à une marche nationale pacifique le mardi 22 mai 2018, sur toute l’étendue du territoire national pour que justice soit faite, suite à la mort par balle réelle de leur camarade Fallou Sène ».

Cependant, par un communiqué parvenu à Dakaractu ce samedi, « la Coordination des étudiants de St-Louis (Cesl) dément formellement le communiqué du Parti démocratique sénégalais, signé de Me Abdoulaye Wade, faisant office d’une invitation de la Cesl aux manifestations prévues le 22 mai prochain ».
Ainsi, les étudiants, qui soutiennent n’être téléguidés par aucun parti, mettent en garde contre toute velléité de politisation de cette marche pacifique, en particulier, et du combat mené, en général, pour que justice soit rendue à feu Mouhamadou Fallou Sène.
 
Pour mémoire, se glorifiait le pape du Sopi dans la missive susmentionnée : « J’ai été à la tête du Sénégal pendant 12 ans et je ne me souviens pas d’avoir, une seule fois, fait donner l’ordre de disperser une manifestation par le lancement de grenades lacrymogènes. Cela se comprend puisque j’ai inscrit dans notre Constitution la liberté de réunion sans autorisation préalable, les organisateurs devant simplement informer l’Administration.  J’ai donc fait passer la tenue de réunions du régime de l’autorisation au régime de la simple déclaration. Pour les libéraux, une liberté qui ne peut s’exercer qu’avec l’autorisation d’une autorité n’est plus une liberté. Nous réprouvons même les théories de la liberté encadrée des socialistes. De la même façon, alors que pour créer un journal il fallait une autorisation, j’ai institué le régime de simple déclaration avec dépôt légal ».

 
Dimanche 20 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :