ISM : les délégués du Sudes/Ers dénoncent le mutisme de l’administration face à leur plateforme revendicative et menacent un préavis de grève.


Remous au sein de l’Institut supérieur de management (Ism). Le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes) de l’institution rue dans les brancards de l’administration qu’il accuse d’ignorer sa plateforme revendicative. Et pour contraindre l’administration à tenir compte de leurs revendications, il annonce le dépôt d’un préavis de grève incessamment.

« Nous poursuivrons toutes les étapes du processus afin de pouvoir déposer un préavis de grève qui nous permettra d’ouvrir une série d’actions syndicales que nous allons mener jusqu’à la satisfaction de nos réclamations de droit et  revendications », souligne Dr Mame Youto Faye, membre des délégués du syndicat de SUDES/ESR. Elle dénonce le mutisme de la direction et menace de déposer un préavis de grève.

Le syndicat a aussi évoqué les réclamations de droit des enseignants, le droit à l’indemnité de logement, à la prime d’enseignement, à l’indemnité de recherche, à l’indemnité de résidence et à l’indemnité de sujétion spéciale des enseignants des cycles du secondaire et supérieur.

Déterminé à aller au combat, la porte-parole du jour d’alerter : « En cas de récidive ou que la délégation note une certaine preuve d’indulgence de la part de la direction face à de tels agissements, nous saisirons les hautes juridictions et n’hésiterons pas à mener des actions syndicales », déclare la dame qui a porté la voix des travailleurs.

À l’en croire, elle rappelle que « depuis le 09 novembre 2021, la direction générale de l’ISM, est restée silencieuse sur les revendications des délégués du personnel de cette institution. Ceci est la raison pour laquelle nous avons décidé d’inscrire la lutte syndicale dans la constance jusqu’à obtention de gain de cause lors de la conférence de presse tenue ce mercredi 16 mars 2022 ».
Mercredi 16 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :