Histoire générale du Sénégal / Le ministre Abdoulaye Diop prend la défense de Iba Der Thiam : "Ils ont ont la légitimité d'écrire (...). On n'écrit pas l'histoire pour un individu..."


Lors de son passage devant le parlement sénégalais, le ministre de la culture et de la communication a été interpellé à plusieurs  reprises par les députés sur les erreurs commises par le professeur Iba Der Thiam et compagnie dans l'écriture de l'histoire générale  du Sénégal. 
Mais lors de sa prise de parole pour répondre  aux  interpellations des députés, le ministre  Abdoulaye Diop semble prendre la défense des éditeurs du tome 1 de l'Histoire générale du Sénégal.
"On n’écrit pas l'histoire du Sénégal pour un individu, mais on écrit pour le Sénégal.
Cette histoire nous amène à une identité commune", souligne le ministre de la culture et de la communication, Abdoulaye Diop.
Au ministre de préciser que les auteurs de ce livre volumineux sur le Sénégal et son histoire,  ont la légitimité d'écrire. 
"Ils ont la légitimité pour écrire. Chacun dans une nation sait faire ce que l'autre ne sait pas faire. Et au-delà de l'histoire, il ne s'agit pas de louer le grand-père de qui que ce soit, mais il s'agit d'avoir un référentiel historique du Sénégal", laissera entendre le ministre.
Abordant l'aspect culturel, le ministre  Abdoulaye Diop se félicite des efforts qui sont en train d'être consentis pour promouvoir la culture sénégalaise. "Quand il s'agit de parler de la culture, il faut reconnaître que des efforts conséquents sont en train d'être faits", conclut Abdoulaye Diop, le ministre sénégalais de la culture et de la communication...
Vendredi 6 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :