Hcct : Vibrant hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, à travers une motion élégiaque lue par Me Ousmane Sèye


 
Cinq mois, après le décès de Ousmane Tanor Dieng, le défunt président du Haut conseil des collectivités locales (Hcct), un vibrant hommage lui a été rendu ce mardi 10 décembre 2019. Dans une motion élégiaque (chant de mort) qu’il a lue, à l’occasion des travaux de la session extraordinaire du Hcct, Me Oumane Sèye, vice-président de ladite institution, a chanté les mérites de l’illustre disparu. 
 
‘’J’ai l’avantage de vous lire l’hommage rendu par le Hcct à leur défunt président Ousmane Tanor Dieng. (…). La clameur d’hommage qui a accueilli la disparition du président Ousmane Tanor Dieng atteste, si besoin en est, qu’il n’est pas mort. Il est parmi nous et est devenu immortel. Le parcours de cet homme loyal, fidèle, impénétrable, mais humble et ouvert est exceptionnel. Pur produit de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, de l’Ecole nationale de l’administration, il fut un diplomate chevronné qui a occupé les fonctions de chargé des affaires internationales au niveau du ministère des Affaires étrangères, de conseiller diplomatique du président Léopold Sédar Senghor et du président Abdou Diouf. Il est entré en politique, pieds et poings liés, de par la volonté du président Abdou Diouf. En 1995, il est secrétaire général de la Coordination de Mbour et de l’Union régionale de Thiès, c’est en mars 1995 qu’il est nommé 1er secrétaire du Parti socialiste, et secrétaire national aux relations internationales. Il était aussi depuis 1995 vice-président de l’international socialiste, homme de relation et de réseau, il a beaucoup aidé le président Macky Sall à stabiliser le Sénégal dans ses relations internationales’’, a rappelé Me Sèye. 
 
Grand républicain, indique le vice-président du Hcct, ‘’Ousmane Tanor Dieng a, tout au long de sa carrière administrative, allié dans le combat politique rigueur et courtoisie. Après la perte du pouvoir par le socialiste, devenu député et président de groupe parlementaire, il a symbolisé l’opposition responsable et républicaine. Il a su imprimer à l’opposition une démarche pas systématiquement critique, mais plutôt constructive. Il a suivi cette trajectoire jusqu’à son alliance avec le président Macky Sall qui aboutira à la coalition Benno bokk yakaar et à la victoire du président Macky Sall à la présidentielle de 2012’’.
 
Cependant, poursuit-il, ‘’après la victoire de la Coalition Bby, il est resté personnellement en dehors du gouvernement et de toute institution, pendant 4 ans. C’est là le trait essentiel d’un homme d’Etat travaillant exclusivement dans l’intérêt de l’Etat. Allié fidèle et loyal du président Macky Sall, il n’a été nommé à la tête du Hcct qu’en 2016. Il a su imprimer, à cette nouvelle institution, la rigueur dans le travail, la loyauté dans la vision et la fidélité dans l’approche. Sans siège et sans gros moyens, il a permis à l’institution, en 3 ans, de produire des avis et des recommandations sur tous les actes qu’il a listés dans son discours d’installation. Le président Ousmane Tanor Dieng a ouvert de grands chantiers qu’il nous a laissés avant de partir sur la pointe des pieds le 15 juillet 2019’’, dira l’avocat.
 
La sérénité et la dignité de l’illustre disparu n’ont jamais été prises en défaut dans le pouvoir, comme dans l’opposition, a aussi relevé le Hcct dans la motion élégiaque lue à la rencontre. De cette note, il est relevé que ‘’Ousmane Tanor Dieng était par-dessus tout un républicain hors norme. Il s’est toujours illustré comme un partenaire honnête, ouvert, fiable et fidèle. Par fidélité et loyauté et surtout par conviction politique, le président Macky Sall a nommé à sa place une égérie. Un symbole du landerneau politique sénégalais, une femme qui a les mêmes convictions politiques que Ousmane Tanor Dieng nourrie à la même sève politique, Aminata Mbengue Ndiaye’’, a conclu  Me Sèye...
Mardi 10 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :