Grève des enseignants : Le ministre du Travail, Samba Sy, monte au créneau.


Est-ce qu’il y a un malentendu entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement ? Existerait-il des soupçons sur une volonté cachée de saboter ? Là sont, entre autres, les questions qui ont suscité des réponses du ministre Samba Sy, chargé du Travail, du Dialogue social et des relations avec les institutions.
 
Dans ses propos tenus au cours de la conférence de presse qu’il a co-animée avec ses collègues du Budget et de celui de l’Education, il a rappelé les syndicalistes du secteur de l’enseignement que leurs revendications ne sont pas légitimes. ‘’Un accord a été conclu, il discrimine l’indemnité de logement. De l’autre côté, les syndicalistes de l’enseignement revendiquent que les autres éléments de salaire devaient être défiscalisés. En tant qu’agent de la fonction publique, avoir des revenus non imposés, cela pose problème’’, leur a-t-il précisé.
 
‘’Nous sommes tous des sénégalais et sommes conscients des enjeux de l’heure et savons faire la différence entre l’essentiel et l’accessoire. C’est une augmentation qualitative absolument inédite dans ce contexte de grosses turbulences est-ce que nos enfants méritent de recevoir un enseignement de qualité ?, a-t-il demandé.

Et ce en exprimant sa forte conviction que les enseignants en grève reviendront à de meilleurs sentiments quand ils passeront à la caisse, à la fin du mois. ‘’Nous avons espoir que les enseignants verront leurs bulletins, nous pensons que la paix et la sérénité vont revenir dans ce secteur’’.
Jeudi 26 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :