Gouvernance des universités : Le SAES dénigre Cheikh Oumar Hanne et dépose un préavis de grève.


Lors d’un point de presse tenu ce jeudi 29 avril 2021, le syndicat Autonome de l'Enseignement Supérieur a mis à nu la gestion du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) Cheikh Oumar Hanne dans la gouvernance des universités. Face à la presse, le Secrétaire général Malick Fall a rappelé à leur ministre de tutelle ses engagements qu’il n’a pas respectés depuis sa prise de fonction. « Depuis la nomination de M. Cheikh Omar Hanne à la tête du MESRI, le SAES a mis toute son énergie pour contribuer à la définition des priorités du secteur et anticiper la survenue des problèmes », a-t-il déclaré.
Selon lui, aujourd’hui, les universités ont absorbé tous les bacheliers de 2019 alors que les engagements auxquels il avait volontairement souscrit n’ont jamais été respectés. Aucune université, précise le Sg du SAES, n’a reçu le budget correspondant aux 200 postes d’enseignants-chercheurs ouverts par le gouvernement.

« Le nombre de chapiteaux nécessaire pour héberger les bacheliers a été largement sous-évalué et nous avons attiré l’attention du ministre sur ce manquement. Par exemple à Thiès, en lieu et place des 5 chapiteaux nécessaires, le ministère en a construit deux qui n’ont été livrés qu’en septembre 2020, soit presque une année après. Cela a occasionné un énorme retard sur le calendrier académique », a dénoncé Malick Fall.

Comment comprendre qu’aucune mesure d’accompagnement en infrastructures et en budget ne soit prévue pour l’absorption des bacheliers de 2020 qui sont 72.295 contre 56. 030 en 2019 ? Malgré nos nombreuses alertes depuis l’annonce des résultats du BAC 2020, rien n’est fait. « Si on ajoute à cela une orientation des bacheliers qui est faite en violation du décret 2016-1805 depuis plusieurs années, il n’est donc pas étonnant que les universités peinent à accueillir les bacheliers de 2020. Malheureusement, le pire est à venir avec l’organisation du BAC 2021 dans trois mois avec 157.312 candidats soit une augmentation de 2.203 candidats par rapport à 2020 », a signalé Malick Fall.

Face au non-respect des engagements du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) Cheikh Oumar Hanne, le SAES annonce qu’un préavis de grève a été déposé. 
Jeudi 29 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :