Golfe de Guinée : menaces sécuritaires et découvertes pétrolières et gazières au menu du nouvel ouvrage du Colonel Amadou Tidiane Cissé.

Huit mois après la parution de son ouvrage intitulé « « Terrorisme la fin des frontières ?», Nouveaux enjeux de la coopération douanière en matière de sécurité au Sahel », paru aux éditions Harmattan, le Colonel Amadou Tidiane Cissé remet la plume dans l’encre.


À travers son essai, « les États offshore à l’épreuve du pétro-terrorisme : Enjeux géopolitiques des découvertes pétrolières et gazières et défis sécuritaires dans le golfe de Guinée », l’inspecteur principal des Douanes explore cette fois-ci les défis auxquels les États producteurs de pétrole et de gaz ou qui s’achemine vers ce statut doivent faire face.
 
Il est parti du constat selon lequel, l’expansion des groupes djihadistes crée un nouveau front sécuritaire pour les pays africains qui ont découvert des ressources naturelles. La Côte d’Ivoire qui est l’un de ces pays, a récemment trouvé de l’or noir et du gaz estimés à près de 2 milliards de barils et 2.400 milliards de pieds de cube de gaz, a montré des signes de vulnérabilité depuis 2016, après l’attaque de Grand Bassam qui a fait 19 victimes. À cela s’ajoutent les harcèlements récurrents auxquels la partie nord est sujette. Le Bénin n’est pas en reste. Des faits récents ont encore révélé qu’il est dans le viseur des groupes djihadistes. 
 
De son côté, le Sénégal n’est pas encore attaqué,  mais n’en est pas moins conscient de la menace terroriste qui avance de plus en plus depuis l’ouest malien. Les autorités multiplient les initiatives pour préserver ce statut enviable de l’un des rares pays épargnés par le phénomène terroriste.
 
C’est fort de ce constat que le Colonel Amadou Tidiane Cissé rappelle les défis sécuritaires que ces États dits Offshore, doivent relever. À travers cet essai, l’Inspecteur Principal des Douanes tente de percer d’autant qu’il a été noté que le golfe de Guinée qui couvre plus d’une dizaine de pays est devenu l’épicentre de la piraterie et des criminalités maritimes.  Un tableau des plus préoccupants qui pousse des puissances internationales à prendre les mesures qui siéent pour protéger leurs investissements. La Royal Navy a déployé le patrouilleur HMS Trent au large des côtes sénégalaises et du golfe de Guinée pour protéger les investissements de BP estimés à plus de 7 milliards d’euros. 

Le livre du Colonel Cissé n'est pas sans intérêt en ce qu’il met en exergue des exemples de pays qui ont su tirer parti de leurs ressources pétrolières et gazières. C’est le cas de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Norvège qui, à travers une stratégie bien ficelée, ont vaincu la malédiction des ressources naturelles. L’Inspecteur des douanes montre comment des pays africains, producteurs de pétrole et de gaz ont sombré dans le chaos en dépit des gisements d’hydrocarbures dont ils disposent. 

Parler du pétrole et du gaz, c’est également pouvoir remonter dans le temps et revisiter ce qui s’est fait depuis la nuit des temps. Le Colonel Amadou Tidiane Cissé pose le débat sur la géopolitique du pétrole ou comment certaines puissances font des pieds et des mains pour mettre la main sur les mers et détroits afin d'être souverains en matière d'énergie. 

Dans ce sillage, il pose un œil sur la rivalité entre l’Algérie et le Maroc dans le Golfe de Guinée pour le contrôle des gisements de gaz nigérien.
 
Last but not least, l’essai s’est révélé un moyen pour l’auteur de passer en revue les aménagements législatifs et règlementaires engagés par le Sénégal.
Jeudi 24 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :