Gestion de la pandémie : Entre fermeture des marchés pour nettoiement et couvre-feu, l'ACIS tire l’alarme.


Dans le cadre de la relance de l’économie nationale, l'Association des Commerçants et Industriels du Sénégal (ACIS) représentée par son directeur exécutif Omar Cissé, soutenue par la mairie de Dakar représentée par Mbacké Seck, quatrième adjoint au maire, sont descendus sur le terrain pour sensibiliser la population, notamment les commerçants au vu de la situation de la pandémie. Ils ont acheté des kits de nettoyage dans le but de barrer et limiter la propagation du virus. 

 

Dans une dynamique de généraliser l’action dans toutes les sections de ACIS, plus précisément dans les marchés Sandaga, Tilène et Thiaroye de Dakar. L’objectif majeur de ACIS en cette période est de zéro contamination dans les marchés, avec comme stratégie l’adoption des mesures barrières telles que le port obligatoire du masque et le respect de la distanciation physique. Il finira ses propos en lançant un appel à l’endroit de tous les sénégalais à participer à la facilitation.

 

« Nos charges fixes restent intactes et toutes nos activités sont au ralenti »

 

Par ailleurs, les membres de l’ACIS invitent les autorités à plus de sérénité dans la prise de certaines décisions qui très souvent pèsent lourdement dans le quotidien des populations.

Le couvre-feu pris comme exemple a, selon le sieur Seck, étouffé beaucoup de secteurs. Un couvre-feu qui d’ailleurs n’a « aucune pertinence », soutient le Secrétaire Général. 

 

Il en est de même pour la fermeture des marchés était initialement prévue chaque dimanche et à partir de 18 heures les jours de semaine pour permettre un nettoyage de fond en comble. Ceci n’étant pas fait, a suscité une colère des acteurs évoluant dans le secteur du commerce qui, pour rappel, constitue un des principaux vecteurs de développement économique du pays.

Lundi 22 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :