Fuite des cerveaux : Les Pr Souleymane Mboup et le Pr Raoult indiquent ce qu’il faut faire.


Il est connu, partout dans le monde, une forte fuite des cerveaux au profit des continents européen et américain. Le Pr Souleymane Mboup lui, trouve que cette situation est surmontable, même s’il reconnaît avoir envoyé beaucoup de personnes se faire former à l’étranger, sans que ces dernières ne daignent revenir à ses côtés. Il en veut pour preuve que dans ses activités, beaucoup de ses collaborateurs sont cependant revenus après leur formation.
 
‘’De 1985 à nos jours, il y a toujours certains qui sont restés avec nous, alors qu’ils ont eu droit à des formations à l’étranger. Quel est le secret ? Le secret c’est de voir quand on a une équipe de pouvoir s’organiser de telle manière que les gens aient des perspectives, c’est-à-dire que quand des gens sont envoyés, qu’ils sentent, à leur retour, les fruits de la formation, pas seulement financièrement mais sur le plan des responsabilités. Mais, aussi sur ce qu’on peut leur confier’’, a confié le président de l’Iressef. Pour ce faire, il faut ‘’qu’ils trouvent également dans les institutions à leur retour des conditions de travail qui soient assez comparables à ce qu’ils avaient ailleurs’’. 
 
Le Pr Didier Raoult, microbiologiste à la Faculté des sciences médicales et paramédicales de Marseille, d’abonder dans le même sens que son collègue, le Pr Mboup. ‘’Le désir de la plupart des africains que je vois ce n’est pas de vivre en France ou ailleurs, mais en Afrique, chez eux. Il faut aussi leur trouver, un emploi, un financement qui soit à la hauteur de ce qu’ils sont en droit d’espérer compte tenu de leur formation’’. Toutefois, poursuit-il, le choix incombe aux principaux concernés. ‘’On ne peut pas obliger les gens. C’est eux qui choisissent eux mêmes (…). Ils ne sont pas prisonniers, ils n’ont pas signé un papier. Il faut créer les conditions pour que ce soit possible, qu’ils rentrent, qu’ils travaillent dans de bonnes conditions. C’est très bien qu’on puisse réfléchir et prier avec les États pour que les étudiants qui sont des perles … nous on les forme et on en profite, mais il faut les reprendre pour vous. Et c’est vraiment très important’’, pour que ces médecins formés en Europe ou aux Usa puissent rentrer à la fin de leur formation...’’
Jeudi 1 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :