Fête du travail : Mauvaise gestion, politisation de la Poste, le SNTPT pointe un doigt accusateur au dirigeant...


En ce 1er mai, journée de commémoration, de revendications et de lutte internationale mais aussi retenue comme fête du travail, le comité Sectoriel Poste du Syndicat National des travailleurs des Postes et Télécommunications a marqué l’événement en mettant à nu leurs doléances et frustrations pour ainsi réguler leur secteur.
Une conférence s'est tenue ce samedi à la maison de la presse et dont le thème retenu cette année est « crise sanitaire et résilience professionnelle : quels rôles pour le mouvement syndical ? »

En effet, au moment où l'entreprise subit sans doute la crise la plus aiguë de son histoire plus que centenaire, au moment où le contexte économique et social commande une démarche responsable, les dirigeants semblent avoir d'autres priorités.

Le Directeur Général a mis en œuvre un nouvel organigramme de la direction générale assorti de nouvelles charges financières très mal appréciées et maladroitement justifiées. Ce qui, selon les travailleurs, contraste grossièrement avec la rareté de ressources qui frappe notre entreprise.

Un problème de trésorerie qui vient confirmer la mal gérance de la Poste est aussi souligné, ce qui pousse ces derniers à pointer un doigt accusateur vers le directeur général de la structure qui, au lieu de veiller à la bonne marche de la boîte, l’utilise l'utilise à des fins politiques.

Par le biais de son porte-parole Ibrahima Sarr, le secrétaire général du SNTPT  menace de sortir les griffes si des améliorations ne sont pas faites dans les jours à venir...
Dimanche 2 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :