FRAPP : Eiffage-marine victime de surexploitation, une manifestation des agents prévue samedi prochain devant le port de Dakar.


Des baisses de salaires, le non-paiement des heures supplémentaires, des conditions d’hygiène non respectées dans leur lieu de travail, en plus d’être victimes d’intimidation et d’acharnement de leurs employeurs, la liste des injustices que subissent les agents d’Eiffage-Marine est loin de tarir. Ces jeunes travailleurs  ont fait jonction avec le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP), afin de dénoncer leur calvaire dans le cadre d’une conférence de presse tenue ce mardi au siège du FRAPP.

Poussés à bout, ces agents d’Eiffage-Marine ont entamé depuis mercredi passé, un arrêt de travail, synonyme de riposte face à leur malheur. Depuis lors, ils sont surveillés par des agents de la gendarmerie et de la police qui sont postés  devant le port autonome de Dakar pour guetter leurs moindres mouvements. André Mendy, un des agents, a confirmé, lors de la conférence de presse, que certains de leurs collègues sont arrêtés et détenus par les forces de l’ordre.

Compte tenu de tout cela, ces agents d’Eiffage-Marine exigent leur libération immédiate et la prise en compte de leurs revendications. D’ailleurs, ils ont annoncé leur manifestation prévue samedi prochain devant le port autonome de Dakar.
Mardi 6 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :