Employabilité des jeunes : Les étudiants kédovins militent pour leur recrutement dans les sociétés minières de leur terroir.


Las de courir derrière les sociétés d'exploitation minières implantées à Kédougou pour espérer bénéficier d'un emploi, les étudiants kédovins ont estimé nécessaire d'alerter les autorités étatiques pour une prise en charge de leurs préoccupations.

À travers l'organisation qui les regroupe, dénommée "l'Association des Élèves et Étudiants Ressortissants de Kédougou (AEERK)", les apprenants ont tenu à dire "halte aux obstacles endémiques de Kédougou". Ils ont milité pour leur enrôlement au sein des sociétés d'exploitation minière de leur contrée et interpellent les autorités dans la facilitation de leurs exigences. "Nous sommes les premières victimes des retombées néfastes de l'exploitation minière de ces sociétés", a confié le président de l'association, Karamoko Samoura qui s'exprimait ce 20 janvier, à la zone A, où lui et ses camarades séjournent. 

L'AEERK a, notamment, plaidé pour un logement décent des étudiants ressortissants de Kédougou. Dans un autre registre, l'organisation a milité pour le relèvement du plateau technique et médical de la région qui, soutient le président, souffre d'un manque criard de moyens. 
Mercredi 20 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :