Économie : La main tendue de la Cciad et de l’Onfp au profit de l’employabilité des femmes et des jeunes.


La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) et l’Office national de la Formation professionnelle (Onfp) viennent de franchir une nouvelle étape avec la signature d’une convention-cadre de partenariat entre les deux structures. À cette rencontre qu’il a présidée, le président Abdoulaye Sow de la Cciad a magnifié cette nouvelle étape de leur collaboration.
 
‘’Cette signature traduit en actes un partenariat qui existe depuis plusieurs années. La signature de cette convention-cadre de partenariat entre nos deux structures me paraît nécessaire pour : renforcer la collaboration multiforme entre nos deux institutions; développer de nouvelles synergies d’actions de formation en direction des organisations professionnelles, des entreprises et au profit de leurs travailleurs; mettre en place une stratégie pour la validation des acquis par l’expérience pour répondre aux besoins de valorisation des compétences développées exclusivement en entreprises; accroître les échanges et les collaborations entre les entreprises et les structures chargées de la formation professionnelle’’, a déclaré le président de la Cciad.
 
Parlant toujours des retombées de cette convention, celui-ci signale qu’elle va permettre à ladite chambre et à l’Onfp de ‘’travailler à la préparation de certifications sur les nouveaux métiers en concertation avec les nouveaux métiers en concertation avec les branches professionnelles ; faciliter l’accès aux jeunes et aux femmes à des formations  de courte durée, sanctionnées par des certificats, pour favoriser leur insertion dans le monde du travail ; accompagner les jeunes dans la création et le développement de leurs entreprises’’.
 
Quant à la mise en œuvre de ce projet, poursuit le président Sow ’’elle vise deux des axes les plus importants de cette convention à savoir trouver des entreprises disposées, recevoir et accompagner des jeunes à la recherche de qualification. Mais également de susciter en eux l’envie d’entreprendre, de créer, de monter leurs propres affaires et d’être des employeurs.
 
Au directeur de l’Onfp, le président Sow a promis que la structure dont il préside la destinée ‘’mettra toute son expertise et son réseau en mouvement dans la création et l’accompagnement d’entreprises pour former, outiller et encadrer les jeunes qui seront retenus pour la réussite de leur projet d’installation.
 
Joignant l’acte à la parole, le président de la Cciad a remis un lot de 3 ordinateurs et une imprimante. Ce, au nom du projet Archipélago, pour dit-il, ‘’pour faciliter le travail des acteurs de l’Onfp impliqués dans la mise en œuvre du projet’’.
Vendredi 26 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :