Économie : Des Pme à l’école de la Cciad pour une maîtrise parfaite des mécanismes fiscaux.


Assister, encadrer, informer et former les opérateurs économiques, telles sont les missions que s’est fixées la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad). C’est d’ailleurs ce qui explique la session de renforcement de capacité offerte ce mercredi 28 avril 2021 à 90 Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises.

Cette session ‘’s’inscrit dans l’exécution d’une feuille de route établie par le comité de gestion, de suivi du Projet d’encadrement des entreprises en veille et intelligence économique (Peeve), a relevé Mbaye Chimère Ndiaye, le secrétaire général de la Cciad, en marge de cette rencontre.
 
Au cours de cette rencontre qui se veut, la deuxième du genre, après des séances de renforcement de capacité en mode visio-conférence tenues les 12 janvier et 25 mars dernier, les représentants de ces 90 entreprises encadrées par l’institution insulaire pendant une année, ont été présents.
 
‘’Aujourd’hui, la Cciad a réuni les récipiendaires pour les accompagner et les encadrer à une maitrise parfaite des mécanismes fiscaux qui, de nos jours, constitue un problème pour les Petites et moyennes entreprises’’, a déclaré le Secrétaire général de ladite chambre consulaire. 

‘’Les Pme ont besoin d’être accompagnées, encadrées surtout aujourd’hui où nous vivons un contexte très particulier marqué par la Covid-19, nous voulons renforcer les visites d’entreprise pour permettre à ces structures d’être beaucoup plus résilientes et plus compétitives’’, a dit Mbaye Chimère Ndiaye. Ce dernier signale que ‘’ce sont des entreprises qui ne sont pas éligibles à la mise à niveau’’ qui bénéficient de cette séance de renforcement de capacité. ‘’Aujourd’hui, au-delà de ces sessions, il y a également, un encadrement permanent en terme de mise à disposition d'informations économiques financières fiables de manière permanente", a-t-il dit en marge de cette rencontre.
 
Occasion pour lui de rappeler qu’accompagner les entreprises privées est dans les missions de la Cciad. ‘’Aujourd’hui, les statistiques ont montré que 99% de notre tissu économique est composé de très petites entreprises. Donc, si on parle de relance de l’activité économique, nous en tant qu’institution consulaire, nous nous inscrivons dans cette dynamique de renforcer, d’encadrer et de former ces entreprises pour qu’au moins, elles puissent répondre à l’appel déroulée de manière efficiente et efficace les orientations politiques et économiques des autorités de ce pays. Donc, nous avons besoin d’avoir un tissu économique dynamique et efficace qui pourra être compétitif pour pouvoir boxer sur le même ring avec leurs concurrentes de la région’’.
Mercredi 28 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :