Décès du jeune américain à l'hôpital de Kaolack : Amadou Diallo fustige la non assistance "urgente" des patients pour des raisons pécuniaires.


Natif de la ville de Mbossé (Kaolack), le président du mouvement And Taxawu Kaolack (Atak), n'en revient toujours pas, après le décès du jeune américain du nom de Mouhamed Cissé à l'hôpital régional El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack.

« Nous déplorons vraiment ce qui s'est passé à l'hôpital de Kaolack. Nous pensons que les services hospitaliers doivent plutôt penser à la prise en charge de leurs patients en donnant les premiers soins avant de penser à l'argent. D'ailleurs, c'est le rôle d'un agent de l'Etat, c'est aussi le rôle de quelqu'un qui travaille dans une structure de santé. Alors, le mouvement " Atak"  déplore cette situation avec la dernière énergie... » a-t-il pesté.

Dans la foulée, Amadou Diallo a aussi invité les populations à collaborer davantage avec les forces de l'ordre et de défense. Non sans oublier d'interpeller les autorités sur le renforcement de la sécurité dans le Saloum...
Vendredi 24 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :