Commémoration des 30 ans de la CDE à Kolda : Marche de sensibilisation des enfants pour le respect de leurs droits.


Pour marquer la commémoration des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (Cde), ceux de Kolda ont marché pour le respect de leurs droits. Cette marche de sensibilisation tenue dans l'après-midi du  vendredi 14 décembre sous l’autorité du comité départemental pour la protection de l’enfant (cdpe), en partenariat avec le PACOPE et le CCA. Elle vise à vulgariser les droits des enfants, mais aussi attirer l’attention des parents et des autorités administratives sur les violences physiques et morales dont ils sont victimes.

À en croire Kadidiatou Ba, présidente des clubs des enfants « l’objectif de notre marche est de commémorer les 30 ans du CDE, mais aussi sensibiliser sur les droits primaires des enfants. Un enfant a droit à une famille d’abord, d’aller à l’école, de se soigner, d’avoir une bonne éducation sociale » avant d’annoncer « nous devons être conscients que le Plan Sénégal Émergent passe par le droit de l’enfant. Avec une bonne éducation, un environnement sain, une bonne protection nous pourrons relever les défis de demain. En un mot, nous sommes les leaders de demain », puis lance un appel aux parents : « nos parents doivent nous écouter davantage malgré les changements que nous avons notés au sein de nos quartiers avec l’implantation des clubs. Et ceci va participer à réduire considérablement les grossesses précoces, les violences physiques (sexuelles, corporelles) et morales », soutient-elle.

Beaucoup d’avantages sont notés dans la protection de l’enfant bien qu’il reste du chemin à parcourir.

Fatou Mané, 16 ans venue assister à la marche, précise en ces termes : « je suis membre du club et j’ai vu qu’il y a beaucoup d’amélioration dans nos quartiers. Aujourd’hui, beaucoup de filles surtout finissent leurs études et cela veut dire que nos parents nous écoutent. Nous marchons pour le respect de nos droits tels que le droit à l’enregistrement à l’état civil, aux études, à la santé, aux loisirs entre autres. Malgré nos efforts, nous allons continuer la sensibilisation auprès de nos familles, quartiers et des autorités administratives afin que le droit de l’enfant soit au cœur des préoccupations ».

Cette marche a démarré à l’église, en passant par le centre-ville avant de se terminer à l’arbre Moussa Molo Baldé sous la surveillance de la police.

Samedi 14 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :