Colobane : Les brocanteurs et artisans au chômage exigent assistance et réparation.


Les victimes du Ter continuent toujours à se faire entendre. Après les déguerpis de Thiaroye, et d'autres localités du département de Rufisque, c'est au tour des brocanteurs et artisans de Colobane de réclamer une insertion et une prise en charge. Eux aussi, ont été déguerpis de Colobane depuis 4 ans où ils s'étaient établis depuis 1979. 
Après leur déguerpissement, ces artisans face à la presse, ont expliqué la situation dans laquelle ils vivent depuis 04 ans. "Notre situation est catastrophique et désastreuse. Plus de 10 mille jeunes ont été envoyés au chômage à cause de l'État qui nous a délogés de ce site pour mettre en place la gare du Ter", dénonce Cheikh Diop, le SG de l'association des brocanteurs et artisans de Colobane. 

C'est pourquoi, disent-ils, "nous voulons l'indemnisation, l'accompagnement social et sollicitons un recasement. Car 
le site de Sébikotane n'est pas exploitable. Et depuis 4 ans on poireaute du fait du ministre de l'Artisanat qui prend son temps. Nous sommes au nombre de 2.675 employés. C'est pourquoi nous sollicitons une audience auprès du président de la République pour lui faire part de notre désarroi qui n'a que trop duré", conclut le SG de l'association des artisans et brocanteurs de Colobane...
Samedi 10 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :