COP 25 / Défis climatiques : Le Sénégal obligé de dépendre de la coopération bilatérale et multilatérale

Le Sénégal malgré les efforts en matière d’adaptation et avec l’ampleur des défis climatiques et avec l’ampleur des défis climatiques, à l’instar des autres pays africains, dépend de la coopération bilatérale et multilatérale, pour mobiliser les moyens additionnels nécessaires à sa politique de lutte contre les effets climatiques, a indiqué le ministre Abdou Karim Sall. Le patron de l’environnement procédait à l’ouverture de la journée du Sénégal lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (CNUCC). Selon le ministre, en outre le Continent africain, parmi les régions du monde les plus vulnérables aux impacts climatiques doit s’organiser de façon solidaire pour avoir une position commune, mais aussi et surtout mettre en synergie les efforts en initiant des projets conjoints susceptibles de renforcer la résilience de la région. Il a enfin rappelé que le changement climatique, constitue une véritable contrainte pour le développement des pays comme le Sénégal de par ses effets.


Lundi 9 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :