Boun Dione, et si on parlait des Faits.. rien que des Faits..


Personnellement, j’ai arrêté de vous prendre au sérieux depuis votre passage à Washington DC en tant que ministre en charge du PSE en compagnie, comme de coutume, d’une délégation pléthorique d’officiels sénégalais, vous n’aviez alors trouvé rien à dire aux cadres sénégalais de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International : “Il faut savoir rentrer… moi, j’ai accepté de gagner trois fois moins pour rentrer…”. Au-delà du
caractère moralisateur à deux sous de votre discours, vous “brilliez” par votre manque d’arguments et manque de maîtrise de votre dossier !
Vous êtes devenu Premier Ministre - un costume qui semble trop grand pour vous.
Votre “Mbarass” ou “Moytou seu noone” en public ne choque plus, cependant le faire dès la reprise de la campagne électorale pour les législatives, après 24h de deuil national en mémoire des victimes de l’accident tragique du 15 juillet 2017 au Stade Demba Diop, est simplement irrespectueux et démontre à suffisance de la fine épaisseur de votre conscience. Je garderai mon ressenti du moment pour moi ! Si je prends le temps de revenir sur ces faits, c’est pour montrer que vos jugements ont peu de valeur, pour moi.

Me voilà bien prétentieux ! Qui suis-je pour juger l’honorable” Premier Ministre ?
Pour vous, je ne suis qu'un vulgaire électeur, bétail électoral, à qui on dit: “Vote Macky et tais-toi; nous ne te devons aucun compte sur l’usage et l’exploitation de tes ressources… nous reviendrons te courtiser au besoin”.

J’ai toutefois, Dieu merci, une petite mémoire. Monsieur le Premier Ministre, bien mentir relève de l’intelligence; à défaut de garder celle-ci pour en faire un meilleur usage !

Peu m’importe votre opinion aujourd’hui sur la performance ou compétence de celui que vous appelez avec mépris “ce monsieur”. Vous l'aviez pourtant choisi et sur recommandation du Président , pour diriger le ministère de l’énergie, au moment où la crise énergétique était à un niveau insoutenable. Le constat ex-post étant que la fourniture d’électricité s’est stabilisée sous la supervision de “ce monsieur” (par chance certainement, vue son incompétence).

Peu importe la performance ou compétence de “ce monsieur” qui fut limogé du Ministère des infrastructures et du transport, non pas pour défaut de résultats, mais parce qu’il aurait perdu une élection, nous dit-on (Une autre insulte à notre intelligence… ) Ah Oui! Le Parti avant la patrie en est la cause ...
Je m’en fous presque qu’en tant que chef du gouvernement, vous vous référiez constamment, à chaque phrase de votre entretien, au Président de la République et que vous ne pensiez même pas à assumer une quelconque opinion sur la performance de votre ministre au point que ce soit au chef de l’Etat de le démettre comme vous prétendez.
En fait, je m’en fous même du fait que “ce monsieur “ démissionne ou qu’il soit démis… Je veux les faits… Le débat sur les personnes m’importe peu; j’attends de vous, du fait de votre position et rôle, que vous me parliez du fond du dossier - à moins que (encore une fois) vous n’en ayez qu’une connaissance superficielle.

Ce qui m’intéresse c’est d’avoir des réponses aux questions suivantes:
· Comment avez vous pu signer, le jour même du depart de “ce monsieur” , un dossier qui n’était pas prêt et pour lequel “ce monsieur” aurait demandé deux semaines de traitement supplémentaires?
Aviez vous, de par les règlements en vigueur, le droit de signer un contrat le jour même de votre nomination, sans passation de services préalable et avant même que le décret de nomination ne soit entré en vigueur?
· Connaissiez-vous alors, les détails de ce contrat “incomplet” que vous avez paraphé avec TOTAL?
· Y avait-il d’autres offres?
· TOTAL avait-il une offre meilleure que celle des autres soumissionaires?

Je m’abstiendrai de vous comparer à “ce monsieur” - Monsieur Thierno Alassane Sall - que j’ai suivi à plusieurs émissions télévisées tenir un débat de fond structuré et surtout assumer des positions citoyennes fort louables... ce dont le pays a besoin ...

Cessez de nous distraire avec une partie de votre presse complice... A quand, enfin, les choses sérieuses : les Faits ?

Mamadou L Gueye
mlgueye665@gmail.com
Mercredi 28 Mars 2018
Mamadou L. Gueye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :