Autosuffisance en oignon et pomme de terre : « Ces résultats globalement satisfaisants s’expliquent en partie par l’accompagnement de la DER/FJ. » (Aminata A.Diatta, MCPME)


La commercialisation des productions agricoles est une question qu’il faudra traiter avec tous les acteurs de l’interprofession, ainsi que toutes les structures de l’administration impliquées. Face à l’insuffisance des infrastructures de stockage, la planification de la production et de la commercialisation est devenue une priorité. Elle constitue aussi un impératif pour une mise en marché optimale de la production. 

Avec une production de 460.000 tonnes en 2019, le Sénégal est autosuffisant en oignon, surpassant ainsi l’objectif de 350 000 T fixé dans le programme d’accélération de l’agriculture selon le Ministre du commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, qui prenait part à la cérémonie de réception des unités de calibrage et de conditionnement de l’oignon et de la pomme de terre à Potou ce Jeudi 15 Avril 2021. « Ces résultats  globalement satisfaisants s’expliquent en partie par l’accompagnement de l’État à travers des subventions sur les semences et les engrais et les mesures à travers la commercialisation et de la régulation du marché des produits agricoles…. », a annoncé le MCPME.  

Cependant, pour la même année, le pays a importé 139.000 tonnes pour couvrir ses besoins de consommation estimés à 350.000 tonnes. Cette situation démontre à suffisance, l’intérêt de disposer d’infrastructures de tri, de calibrage, de conditionnement et de stockage pour faire face aux importantes pertes post-récolte évaluées à 30% de la production nationale.

Le projet Feed The Future Sénégal Nafooré Warsaaji de l’USAID a bien voulu rejoindre l’ARMP dans cette dynamique de développement des chaînes de valeur horticole, capitaliser et intégrer le volet « infrastructure de commercialisation » et « modernisation des plateformes de commercialisation » dans son portefeuille d’actions.

Au-delà de la commercialisation des produits, cette collaboration va certainement et sûrement améliorer les conditions de vie des populations rurales bénéficiaires avec un accroissement de leurs revenus et la création d’emplois au sein des plateformes de commercialisation, selon toujours le Ministre du Commerce et des PME.

Le Ministre du Commerce et des PME a terminé son discours en remerciant M. Papa Amadou Sarr, Délégué général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes (#DER-FJ) pour son soutien constant aux actions du Ministère du Commerce et des PME. "La collaboration entre la DER et mon Département se traduit aussi par la mise à disposition, par les services de la DER, d’une ligne de financement pour la commercialisation de l’oignon."

Dans le même sillage, Mme Assome Aminata Diatta a aussi salué l’implication de la Banque Agricole, du cabinet CONNEXUS et des autres partenaires, dans le financement de la commercialisation.     
Vendredi 16 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :