Aspiration des communautés de la CEDEAO : Une nouvelle vision 2050 mise en perspective pour répondre aux urgences.


Après l'initiation de la vision 2020 par les chefs d'État de la Cedeao en 2007, aujourd'hui, l'heure est à l'évaluation des différentes stratégies de développement de la sous-région après les 13 années.  Ce mercredi, le bureau régional de la Cedeao a tenu à Dakar un atelier durant lequel, il a été noté que les préoccupations générales des populations dans plusieurs domaines n'ont pas été minutieusement prises en compte. 

Cette réunion de la Cedeao rentre dans le cadre de l'intégration régionale, la consultation dans les affaires publiques entre autres. Diverses personnalités sénégalaises ont pris part à cet atelier via une visioconférence, pandémie de Covid-19 oblige. On a remarqué entre autres, le maire de la ville de Dakar, le gouverneur de Dakar Al Hassane Sall, mais également le  représentant de Me Aïssata Tall Sall, ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur. Des représentants d'institutions, des leaders d'opinions, des membres de la société civile, du secteur privé et d'autres acteurs étatiques ont également pris part à cet atelier.

Cette consultation nationale dans le cadre de la vision 2050, vise à formuler le schéma directeur de notre communauté dans les années à venir. Ainsi, l'objectif de cette vision nouvelle tendant vers 2050 invite à une autre approche durant les 10 prochaines années. Il faut donc réfléchir à la consolidation de l'économie face à des événements aussi dévastateurs que la pandémie et d'autres défis qui engageront la sous région. 

Le gouverneur de la région de Dakar, prenant la parole, estime  que "cet atelier permettra de préparer un document de contribution du Sénégal pour les prochaines années dans la mise en œuvre de la vision de la Cedeao". Il saluera aussi le  travail remarquable du ministère des affaires étrangères, celui de l'économie pour le pilotage de certaines activités de la Cedeao. Etant donné que la vision 2020 qui était déclinée n'a malheureusement pas porté ses fruits avec les nombreux défis qui ne cessent d'augmenter dans la sous région, la persistance des barrières non-frontières et les tracasseries, ces consultations permettront de dégager des pistes de réponses à ces problèmes que rencontrent les membres de la Cedeao et de venir soutenir les populations...
Mercredi 24 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :