8 mars 2022 : Les femmes de la CNTS plaident l’adoption de la C100 en mettant l’accent sur la C190.


Les femmes du comité national des femmes travailleuses  de la Cnts (CNFT) ont, à l’image de des autres centrales syndicales, célébré la journée dédiée à la femme. Rassemblées dans un chapiteau bien installé à la bourse du travail Keur Madia, elles ont tenu comme à l’accoutumée, à présenter leurs doléances dont la principale est l’adoption de la C100 de l’OIT. « Tout en mettant l’accent sur : « La C190 : Un instrument juridique pour la promotion Homme/Femme ».

Le thème de cette année porte sur : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». De ce fait, selon la présidente du comité, « ce thème qui sera traité sous forme de panel, nous interpelle, nous comité des femmes de la CNTS, qui avons comme mission entre autres, la lutte contre les inégalités qui persistent malgré l’adoption de la C100 de l’OIT. À cela, s’ajoute la pandémie de la Covid-19 qui a augmenté de façon considérable l’écart entre l’homme et la femme »  souligne Coumba Dickel Diawara.

De ce fait, elle en a profité pour renouveler l’éternel appel des femmes, l’effectivité sur le traitement salarial dans les entreprises et la responsabilisation des femmes. « Il est donc urgent que les syndicats intensifient leur action pour l’adoption et la mise en œuvre de politiques qui, à tous les niveaux, assurent l’égalité des chances dans l’emploi pour tous les travailleurs et travailleuses (secteur formel ou informel) y compris dans les industries vertes et STEM pour l’effectivité dans l’égalité de traitement et de rémunération. »

Enfin, « je voudrais demander à toutes les femmes  de porter une attention particulière aux débats et de formuler de fortes recommandations pour améliorer notre plaidoyer pour  la Ratification de la C190 de l’OIT sur les violences et le harcèlement dans le monde du travail ».
Mardi 8 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :