4ème édition du forum des jeunes leaders Sino africains tenu en Chine les 26 et 27 Mai2018 : L’ APR est représentée par Meïssa Mahécor Diouf et Néné Fatoumata Tall

Revivez l’extrait du discours prononcé en cette circonstance au nom de la convergence des jeunesses républicaines devant les sommités du Parti communiste chinois et 500 délégués représentant 200 partis politiques venant des pays francophones et anglophones.


LE RÔLE DE LA JEUNESSE DANS LA RECHERCHE DES VOIES DU DEVELOPPEMENT A TRAVERS L’EXPERIENCE SENEGALAISE SOUS LA PRESIDENCE DE MACKY SALL Monsieur le Directeur du Département des Relations Internationales du Comité Central du Parti Communiste de Chine (PCC) Mesdames et Messieurs les Membres du PCC de SHANGHAI, Chers Amis Jeunes représentants des Partis Frères d’Afrique, Distingués Invités, L’Alliance Pour la République (APR), sous la Direction du Président Macky Sall, dans toutes ses composantes, notamment ses Jeunes regroupés dans la COJER (Convergence des Jeunesses Républicaines) au nom de laquelle nous parlons, adresse ses chaleureuses salutations au grand peuple de Chine et au Parti Communiste de Chine, à la tête duquel Son Excellence XI JINPING. En ce jour, il plaît à la COJER de souligner que cette 4ème Edition du Forum sino – africain se tient dans un contexte doublement symbolique. D’abord, parce qu’il y a quelques jours, la République Populaire de Chine a fêté, de concert avec d’autres grands Acteurs du monde, le 200ème Anniversaire de Karl Henrich Marx qui, né le 05 Mai 1818 à Trèves, demeure l’un des Penseurs les plus féconds de l’Histoire et l’un des Théoriciens les plus brillants de l’Egalité et de la Justice sociales. Ensuite, il n’échappe à personne que ce fut ici, à SHANGHAI, que la frange la plus lucide des Jeunes Patriotes Chinois qui s’étaient révoltés en Août 1919 contre certaines Clauses du Traité de Versailles, s’était réunie, du 30 Juin au 1er Juillet 1921, pour fonder le Parti Communiste de Chine dont nous sommes, pour quelques jours, les Invités ! Très Chers Amis, Le Sénégal, notre pays, est un pays Jeune. Il est jeune pour n’avoir pas encore 60 ans d’existence en tant qu’Etat Indépendant. Il est jeune, aussi et surtout, parce que plus de 70% de sa population, ont moins de 35 ans. Prenant appui sur cette réalité objective, le Président Macky Sall dont l’une des particularités est d’être le 1er Président de la République né après l’indépendance de notre pays en 1960, a parfaitement compris et pleinement pris en charge la place centrale des Jeunes dans le processus de construction d’un authentique Développement. En effet, Candidat à l’élection présidentielle de 2012, Macky Sall était porteur d’un Projet Programmatique dénommé « LE CHEMIN DU VERITABLE CHANGEMENT » fondé sur 05 Axes structurants, à savoir : la mise en place des bases solides du Développement ; l’atteinte de la productivité développante ; la réduction des inégalités sociales ; assurer la Démocratie et la Bonne Gouvernance ; garantir la paix, l’intégrité territoriale et la sécurité dans le cadre de l’intégration africaine. L’élaboration d’un Programme aussi ambitieux fut une œuvre collective dans laquelle les Jeunes ont joué un rôle de premier plan. Car, en amont du processus, le Président Macky Sall avait confié à la COJER, la grande responsabilité d’organiser les Sessions annuelles de l’Université du Parti durant lesquelles, les Thématiques constitutives du Programme et du Projet de Société, étaient déjà abordées ! L’option du Président Macky Sall d’élever les Jeunes (avec les Femmes et le Monde Rural), au rang de sur – priorité parmi les grandes cibles et leviers du Développement de notre pays, a créé les conditions d’accès des Jeunes aux positions stratégiques à même de leur garantir une implication directe dans la conception et la matérialisation de nos choix de Développement. Dans la Direction Administrative (notamment dans le Gouvernement, dans les Sociétés Nationales et dans la gestion des Collectivités Territoriales), tout comme dans la Direction Politique de l’Etat, les Jeunes sont associés à l’exercice du pouvoir. Cette insertion a été, également, facilitée par un Ministère dédié et un contrôle des Institutions de Jeunesse, celles prenant en charge les différents aspects des questions et préoccupations des Jeunes, notamment, celles portant sur l’Emploi. Dans notre pays, nous avons une dizaine de Structures destinées aux Jeunes, dont la dernière en date, la DER, mobilise 30 Milliards de FCFA. Mieux encore, sous l’impulsion du Président Macky Sall, de nouvelles pistes ont été explorées pour les Jeunes. Il s’agit, en l’occurrence, de l’Agriculture, dans le cadre d’un PROCAS qui a généré le PRODAC. La cohérence de la politique du Président Sall et sa pertinence sur ce point précis, sont liées à sa volonté de Territorialisation des Politiques Publiques, via une Refondation de nos territoires visant une promotion qualitative de nos Campagnes freinant l’exode rural, ralentissant l’émigration clandestine et ouvrant de belles perspectives d’Emploi, tant aux jeunes ruraux qu’aux jeunes citadins ! Très Chers Amis, Le Président Macky Sall aime rappeler que « la jeunesse n’aime pas les vaincus » et que « rien n’est impossible pour une jeunesse formée, responsabilisée, mobilisée et disponible pour les Grands Chantiers de la Nation ». Aujourd’hui, sur bien des points, nos options de Développement en général, de mobilisation des Jeunes pour construire un pays Emergent en particulier, sont assez proches de celles vécues ici en Chine, entre 1949 et 1952, lorsque dans le cadre du « SAN FAN » et du « WU FAN (c’est – à – dire les « 3 Anti » et les « 5 Anti ») la République Populaire de Chine devait entamer une vigoureuse Reconstruction, au sortir d’une éprouvante Guerre Civile. Les Jeunes de la COJER, en perpétuelle Formation à travers de multiples modalités pédagogiques (Séminaires Thématiques, Conférences Locales), associent travail de terrain et batailles sur le terrain des idées politiques et de la mobilisation sociale. Depuis 2014, notre pays enclenche un nouveau cycle dans son processus de Développement avec la mise en œuvre d’un Référentiel central qu’est le « PLAN SENEGAL EMERGENT » devant garantir l’accès de notre pays à l’Horizon 2035. Précisément, ce virage décisif place les Jeunes de notre pays en Pôle – position et leur octroie de nouvelles et grandes Responsabilités. Procéder à une refonte structurelle de notre Economie, à la réduction des Inégalités sociales et au respect de l’Etat de Droit dans une République solidaire attachée à nos amitiés anciennes mais davantage ouverte aux réalités changeantes d’un monde en perpétuelles mutations, interpelle au plus haut point notre jeunesse. Dans cette quête, nous comptons, certes sur nous – mêmes, sur nos frères d’Afrique, mais aussi sur des Amis, des Partenaires adeptes du « win/win », comprenant que l’Afrique est le continent de l’Avenir, avec sa jeunesse compétente, généreuse, entreprenante et au diapason des grandes innovations technologiques du 21ème siècle. Et le prototype achevé d’un pareil partenaire, c’est, incontestablement, la République Populaire de Chine. Celle – là même qui, dans le cadre la « ROUTE ET DE LA CEINTURE », nous invite à concevoir et à bâtir, ensemble, un monde pour Tous et par Tous, au grand bonheur de tous les Peuples. Très chers Amis, Au nom de l’APR, de la COJER et du Président Macky Sall, je vous remercie pour votre attention.
Samedi 26 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :