« Yonn mingui diengue » : Le président de l’UMS prend la défense des magistrats.

Le secrétaire général de l'UMS, Ousmane Chimère Diouf, a jugé aujourd'hui en conférence de presse, que les accusations contre les magistrats étaient une « réaction assez exagérée » dans un pays, où ceux qui incarnent la Justice ne font que dire le droit. Il a fait valoir à propos d’une justice à deux vitesses, comme décrié par l’opposition et Y en a marre, qu'il s'était toujours agi pour les magistrats, garant de l’État de droit, d’appliquer la loi pour des politiciens, qui sont des citoyens comme les autres...


Jeudi 16 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :